Cour des comptes : hôpital public, grand corps malade

L’institution présidée par Driss Jettou a établi un diagnostic alarmant sur l’état des hôpitaux publics dans son dernier rapport, publié en septembre 2019. Déjà mal en point, ils devraient souffrir de l’élargissement du Temps plein aménagé à l’ensemble des médecins publics.

Par et

Dressant l’hypothèse que 20 % de la population adulte sera infectée au Maroc, à savoir 4 millions de personnes, et que 10 % d’entre elles nécessiteront une aide respiratoire ou présenteront un cas de réanimation, il faudrait 400.000 lits, contre 40.000 disponibles actuellement, pour absorber le nombre de cas. Crédit: AIC PRESS

L’élargissement du Temps plein aménagé à l’ensemble des médecins publics permettra-t-il de renforcer l’accès des citoyens aux soins et d’améliorer la qualité des prestations? Des professionnels approchés par TelQuel restent sceptiques. Ils mettent en garde contre un impact irréversible sur le secteur public, dont plusieurs structures sont déjà dans un état piteux et souffrent d’un déficit en ressources humaines dans plusieurs spécialités.

“Le secteur public a une mission sociale à remplir. Il se doit de couvrir tout le territoire, de traiter toutes les pathologies et tous les patients, quelle que soit leur capacité financière”

Le CESE
Des instances constitutionnelles, comme la Cour des comptes et le Conseil économique, social et environnemental (CESE), ont déjà tiré la sonnette d’alarme. Dans l’organisation du système de santé, “le secteur public a une mission sociale à remplir. Il se doit de…

article suivant

28 mars, 23h : 12 nouveaux cas d'infection confirmés, 402 au total