Cuisine solidaire : Des mamans en quête d’empowerment

Mamiam, une jeune marque marocaine, redonne de l’espoir aux mamans en difficulté à travers la cuisine. A sa tête, Siham Meftahi, qui a ouvert en octobre dernier à Casablanca, “Mama’s home”, un atelier culinaire social, vecteur de lien et de réinsertion.

Par

Siham Meftahi (au centre), fondatrice de Mamiam, entourée de quelques-unes de ses recrues. Crédit: DR

Toque sur la tête et tablier ceinturé, des cuisinières s’activent derrière les fourneaux. Concentrées mais souriantes, certaines malaxent avec soin leur pâte tandis que d’autres dressent leurs desserts, des spécialités marocaines. Leurs gestes sont minutieusement exécutés et leurs va-et-vient parfaitement coordonnés, laissant échapper par moments un doux parfum d’épices. Bienvenue chez Mamiam, une jeune marque installée à Casablanca, qui croit dur comme fer à l’autonomisation des mères au foyer en difficulté à travers la cuisine. Sa formule ? Offrir un programme d’insertion professionnelle sur-mesure tout en proposant au public un service traiteur dont les prestations sont assurées par les “mamas”, comme aime les qualifier la fondatrice, Siham Meftahi . Du haut de ses 23 ans, elle souhaite ainsi faire de la cuisine un levier d’intégration, et a ouvert l’atelier culinaire social, “Mama’s home”, en partenariat avec la Fondation Abdelkader Bensalah….

article suivant

Premiers téléviseurs à intelligence cognitive au monde - Les téléviseurs Sony BRAVIA XR sont désormais disponibles au Maroc