Qui est David T. Fischer, le nouvel ambassadeur des Etats-Unis au Maroc ?

C’est confirmé, David T. Fischer sera le nouvel ambassadeur des Etats-Unis au Maroc. Il devrait prendre ses fonctions à Rabat à la mi-janvier 2020.

Par

Le poste d’ambassadeur des Etats-Unis à Rabat, qui sera occupé début 2020 par David T. Fischer, était vacant depuis le départ de Dwight L. Bush en janvier 2017.

Sa nomination était en attente d’officialisation depuis près de trois ans. Le Congrès américain a finalement validé la prise de fonction de David T. Fischer, 73 ans, en tant qu’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc. Une décision actée le 19 décembre par le Sénat, alors que le Maroc restait l’un des rares pays, le seul du Maghreb, à ne pas encore avoir accueilli d’ambassadeur américain depuis l’élection de Donald Trump en tant que président.

David T. Fischer succède donc Dwight L. Bush, qui a servi dans le royaume de 2014 à janvier 2017, quelques semaines avant l’investiture du président américain Donald Trump. Cette confirmation intervient également une semaine après la visite éclair, au Maroc, du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo.

Républicain convaincu et ancien homme d’affaires, David T. Fischer prendra ses quartiers à l’ambassade américaine de Rabat dès la mi-janvier 2020, selon le porte-parole de l’ambassade américaine à Rabat, Joshua Wagner. Ce qu’il faut retenir sur lui en cinq points.

Fou du volant

Né en 1946, David T. Fischer a grandi dans le sud-est du Michigan, à Troy. Il est diplômé du Parsons Collège, dans l’Iowa, où il a étudié les affaires de 1964 à 1968.

Son père était propriétaire de Suburban Oldsmobile, une concession automobile dans sa ville natale. C’est justement dans l’entreprise familiale que le nouvel ambassadeur américain au Maroc a entamé sa carrière professionnelle en tant que conseiller de service dès la fin de ses études. En 1978, il reprend l’entreprise avant de la renommer plus tard The Suburban Collection.

David T. Fischer en fera l’un des plus larges de réseaux de concessions automobiles des Etats-unis, considéré, en 2017, comme le 16e plus grand groupe de concessionnaires du pays. Un réseau qu’il tissera essentiellement dans l’Etat du Michigan, avec 51 emplacements (seulement un se trouve en dehors, dans le sud de la Californie), vendant près de 36 marques automobiles.

Il est aussi président émérite du North American International Auto Show, plus communément appelé “Salon de Détroit”, l’un des plus grands salons automobiles du monde et le plus important d’Amérique du Nord. Il a également reçu de nombreux honneurs de l’industrie automobile, notamment le prix “Quality Dealer” de Time Magazine, ainsi que le prix “Concessionnaire de l’année” de General Motors.

Généreux donateur républicain

250 000 dollars. C’est le montant de sa contribution à la candidature de Donald Trump, selon plusieurs sources médiatiques américaines. C’est que David T. Fischer est un donateur de longue date, notamment à l’égard du parti républicain et des candidats. C’est ainsi qu’en 1988, il intègre l’équipe d’élite des donateurs républicains en intégrant la “Team 100”, ce club restreint, fondé la même année, et réservé aux contributeurs ayant donné au moins 100 000 dollars aux Républicains.

à lire aussi

C’est que David Fischer n’a pas la main molle quand il s’agit de faire des dons. En consultant une base de donnée en open source, on peut constater qu’il a été de nombreuses campagnes électorales, s’affichant comme l’un des plus réguliers donateurs financiers du parti et des figures républicains de ces dernières années. Parmi elles, outre Donald Trump, les sénateurs John McCain, Marco Rubio, Todd Young ou encore Paul Ryan.

Aux Etats-Unis, la pratique des dons en politique est extrêmement répandue et ne souffre quasiment aucune limite, avec des dons atteignant parfois des chiffres record, dans un pays où, plus qu’ailleurs, l’argent reste le nerf de la guerre électorale.

A noter qu’il a également une expérience dans l’administration locale de la ville de Détroit, en plus d’avoir été membre de la commission judiciaire de l’Etat du Michigan de 2012, jusqu’au 31 décembre 2017, date de sa fin de mandat.

Philanthrope

Généreux donateur, ce père de trois enfants l’est aussi dans d’autres domaines. Avec sa femme Jennifer, ils sont impliqués dans plusieurs donations à des organisations caritatives. Ils sont ainsi directeurs émérites du Detroit Institute of Arts et participent activement à de nombreuses autres activités caritatives, civiques et communautaires dans la région de Détroit.

David T. Fischer siégeait également au College for Creative Studies, où il a dirigé le financement et la rénovation de l’un des bâtiments historiques du campus. Par ailleurs, l’homme figurait également au conseil d’administration de plusieurs fondations et institutions académiques, culturelles et sociales, comme la station de radiodiffusion publique WTVS, ou anciennement l’université d’Oakland, à Rochester.

Une coopération avec le Maroc qu’il veut consolider

S’il n’entretenait, avant sa nomination au poste d’ambassadeur, aucun lien officiel avec le Maroc, David T. Fischer n’a pas manqué d’exprimer des positions sur le royaume depuis 2017. C’est ainsi qu’en août 2018, lors de son audition de confirmation à la commission sénatoriale des Affaires étrangères, l’ancien homme d’affaires avait affiché son intention de “construire une relation solide” avec le roi Mohammed VI. Un point “primordial” pour renforcer la collaboration “de confiance” entre les deux pays.

Le Maroc est l’un de nos alliés les plus anciens. Notre traité d’amitié avec le royaume, ratifié en 1787, est le traité le plus ancien jamais signé par les Etats-Unis avec un pays tiers”, avait plaidé Fischer à l’occasion de cette audition. Et d’insister sur “l’amitié et la coopération économique, politique et sécuritaire” comme des points “vitaux” et “devant être consolidés”.

En tant qu’homme d’affaires, Fischer a fait valoir lors de cette audience qu’il travaillerait “dans le but d’élargir les opportunités pour les entreprises [américaines]”. Le Maroc étant le seul pays d’Afrique à avoir signé un accord de libre-échange avec les Etats-Unis. “Je demeure persuadé que ma propre expérience en matière de construction et de consolidation d’alliances stratégiques, de culture dans le domaine de promotion des échanges commerciaux, de soutien et de promotion du bien-être social et des droits de l’Homme, sera mise à bon escient au service de l’Administration Trump et des Etats-Unis, si ma nomination est confirmée”, avait-il déclaré. C’est à lui, maintenant que sa candidature a été confirmée par le Sénat, de s’y atteler.

Une officialisation et des questions

Mais qu’en sera-t-il de la durée d’exercice du prochain ambassadeur ? Alors qu’il entrera en fonction à la mi-janvier 2020, son mandat à Rabat pourrait tourner court en cas de débâcle des Républicains aux prochaines élections présidentielles, qui rendra son verdict dans moins d’un an.

Tancé par la procédure d’impeachment en vue de le destituer — il est le troisième président de l’histoire des Etats-Unis à être visé —, Donald Trump n’est pas aussi inébranlable que ne pouvaient le laisser le croire les sondages de ces derniers mois. Si un démocrate accède à la Maison-Blanche en janvier 2021, David T. Fischer ne restera qu’une seule année à Rabat.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité