Gnaoua patrimoine culturel de l’humanité : les mesures pour valoriser cet art

La culture gnaoua a intégré la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Retour sur les mesures, auxquelles le Maroc s’engage, pour protéger et valoriser cet art ancestral.

Par

Lors de l'édition 2019 du festival Gnaoua d'Essaouira. Crédit: Yassine Toumi/TELQUEL

Après des années d’attente, la culture gnaoua a enfin été inscrite, le 12 décembre, sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, lors de la 14e session du comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel à Bogota.

Une consécration

Maâlem Abdeslam Alikane, cofondateur du festival Gnaoua, était sur place et nous raconte avec exaltation : “On vient de rentrer de Colombie et je peux vous dire que nous sommes comblés. Les débats étaient intenses et le suspense à son comble avant l’annonce. Nous avons aussi performé durant quelques minutes, ce qui nous a valu une standing ovation. C’était un moment mémorable”. Il ajoute : “Aujourd’hui et plus que jamais, nous devons être à la hauteur de cette inscription. On doit, dès à présent, commencer le travail de structuration et de valorisation de la culture gnaoua.” https://twitter.com/FaridaLoudaya/status/1205502593759371264 Cette consécration, largement applaudie au Maroc et ailleurs, ouvre la voie à une valorisation de…

article suivant

Pourquoi le roi veut doter le Maroc d’une réserve stratégique énergétique