Émigrer au Canada: courage, fuyons!

Émigrer au Canada: courage, fuyons!

Ils ont tout. Un bon salaire, une bonne situation, de bonnes perspectives d’avenir pour leurs enfants, et pourtant ils quittent le Maroc pour aller vivre au Canada. Pourquoi ? TelQuel a enquêté.

Par et

telquel

Ils sont cadres supérieurs, chefs d’entreprise, avocats et médecins. Leurs revenus leur permettent d’habiter les quartiers les plus huppés des grandes villes marocaines, leurs enfants sont scolarisés dans les écoles les plus réputées. Pourtant, ils sont de plus en plus nombreux à quitter ce Maroc confortable, laissant derrière eux famille, carrières et privilèges sociaux. Beaucoup choisissent le Canada.

Terre d’accueil, terre d’exil ou tout simplement terre de “la nouvelle chance”, le pays à la feuille d’érable séduit par son accessibilité, son économie florissante, sa qualité de vie, sa société cosmopolite, et bien d’autres facteurs qui le démarquent de l’Europe occidentale ou des Etats-Unis, destinations classiques de nos CSP+. Ces nouveaux arrivants se démarquent des anciens migrants marocains.

Les cabinets de conseil en émigration reçoivent de plus en plus de Marocains aisés.Crédit: DR

Nouveaux profils

Abdelhamid Bamhamed, chercheur au Canada
“Nous observons une arrivée considérable de Marocains […] qui avaient des trains de vie plutôt aisés […] et qui laissent tomber leurs...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Après sa marche arrière, le Lesotho réaffirme sa neutralité sur le dossier du Sahara

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.