Modèle de développement : une commission, des questions et un début de réponse

La nomination de Chakib Benmoussa le 19 novembre comme président d’une “Commission spéciale sur le modèle de développement” met définitivement sur les rails cette plateforme de réflexion voulue par le roi Mohammed VI depuis plus d’un an. Quelles sont les orientations de la commission ? Comment fonctionnera-t-elle ? Qui la composera ? Quand rendra-t-elle son travail ? Débuts de réponses.

Par

Mohammed VI a nommé , le 19 novembre, Chakib Benmoussa à la tête de la Commission spéciale sur le modèle de développement. Crédit: MAP

Attendue depuis plus d’un an, la commission voulue par Mohammed VI et chargée de plancher sur un (nouveau) modèle de développement a officiellement vu le jour avec la nomination le 19 novembre de l’ancien ministre de l’Intérieur et actuel ambassadeur à Paris Chakib Benmoussa. Pour un projet qui a suscité autant de débats, forums, rapports et autres listes de propositions, le communiqué du cabinet royal laisse sur sa faim. “Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a reçu, mardi 19 novembre 2019 au Palais Royal à Rabat, M. Chakib Benmoussa, que le Souverain a chargé de la présidence de la Commission spéciale sur le modèle de développement”, annonçait simplement le communiqué.

à lire aussi

Pour comprendre les orientations de Mohammed VI, les premiers indices sont donc à…

article suivant

PLF rectificative : Benchaâboun et l’insoluble “équation à six inconnus”