La Mamounia fermera ses portes pour l’été 2020

La Mamounia fermera ses portes pour l’été 2020

Du 25 mai au 1er septembre 2020, le palace marrakchi sera fermé pour rénovation, notamment de ses différents espaces de restauration. En vue de sa prochaine privatisation?

Par

L'un des espaces gastronomiques du palace de Marrakech. Crédit: La Mamounia

C’est en haute saison touristique que la Mamounia fermera ses portes pour rénovation, d’après un communiqué publié sur le site du palace de Marrakech. Du 25 mai au 1er septembre 2020, les architectes français Patrick Jouin et Sanjit Manku auront la délicate mission de réinterpréter les espaces culinaires du célèbre 5 étoiles situé à deux pas de la Place Jemaa El-Fna. Mais pas seulement.

Une transition douce, entre authenticité et renouveau

Le duo d’architectes parisiens évoque la nécessité d’un “rééquilibrage des énergies dans les différents lieux et une transition douce d’une ère à une autre”. Il s’agira donc, pour les espaces gastronomiques, de redéfinir un concept “plus contemporain, plus pointu, qui ira explorer des saveurs hautement raffinées et surprenantes, dans la lignée de la tradition du goût reconnue à la Mamounia”, précise le communiqué.

Pour les espaces d’hébergement et lieux partagés, des “liftings structurels” sont annoncés afin d’harmoniser l’ensemble. Cette rénovation “aura pour défi de mieux inscrire La Mamounia dans son époque, tout en gardant intact le charme et l’héritage de cette maison aux 95 ans d’histoire” explique Pierre Jochem, Directeur général de La Mamounia.

Fondée en 1923, La Mamounia est  le plus ancien hôtel de Marrakech, et probablement le plus prestigieux. L’établissement a vu défiler de nombreuses personnalités politiques comme Winston Churchill, Charles de Gaulle ou Nelson Mandela, mais aussi des artistes du monde entier, dont Alfred Hitchcock, Paul McCartney, Charles Aznavour… Le palace marrakchi a par ailleurs été sacré “Meilleur hôtel du monde” en 2015 par le magazine spécialisé Condé Nast Traveler.

La privatisation en question

Le projet de rénovation de La Mamounia prévu pour l’été prochain repose la question de sa privatisation. Un addendum au Projet de Loi de Finances 2019 indiquait en effet que le gouvernement comptait mettre en vente le palace de la ville ocre. Ce projet de privatisation s’inscrivait dans l’objectif global de renflouer les caisses de l’Etat. A ce jour, l’hôtel de luxe est toujours détenu à 60 % par l’ONCF, 20 % par la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) et 20 % par la ville de Marrakech.

 

à lire aussi

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Trois questions à Said Mouline, directeur général de l'Agence marocaine de l'efficacité énergétique

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.