Nasser Zefzafi et Nabil Ahamjik suspendent leur grève de la faim

Nasser Zefzafi et Nabil Ahamjik suspendent leur grève de la faim

Une décision prise après “la visite d’une délégation officielle” à la prison où Nasser Zefzafi purge sa peine.

Par

Le militant rifain Nasser Zefzafi. Crédit: Yassine Toumi/TELQUEL

Les leaders du Hirak Nasser Zefzafi et Nabil Ahamjik ont décidé de suspendre la grève de la faim qu’ils observent depuis les sanctions infligées par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) suite à la fuite d’un enregistrement audio de Nasser Zefzafi.

à lire aussi

Cette décision a été annoncée par le frère de Nabil Ahamjik, Mohamed, à travers un post sur Facebook publié mardi 12 novembre. Ce dernier a indiqué que les deux leaders se sont entretenus par téléphone et ont décidé de suspendre leur grève de la faim après “la visite d’une délégation officielle à la prison de Ras El Ma”, où Nasser Zefzafi purge sa peine de 20 ans de réclusion. Le père de celui-ci a ajouté — également via un post Facebook — que “Nasser a exigé [à la délégation officielle] la suspension des sanctions de la DGAPR”.

إخبار بعد الزيارة التي قام بها الوفد الذي حل بسجن راس الماء والتي قابل فيها المعتقل السياسي ناصر الزفزافي قام الأخير…

Publiée par Mohamed Ahamjik sur Mardi 12 novembre 2019

La fuite, début novembre, d’un enregistrement audio de Nasser Zefzafi, où celui-ci accuse de graves manquements les forces de l’ordre ayant procédé à son arrestation, avait débouché sur le limogeage du président de la prison de Ras El Ma, la suspension de trois fonctionnaires de cet établissement pénitentiaire mais aussi sur une mise au cachot et une interdiction de visites familiales pendant 45 jours de cinq détenus du Hirak rifain, ainsi que leur séparation et leur transfert dans des prisons différentes.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

           
article suivant

Trois questions à Said Mouline, directeur général de l'Agence marocaine de l'efficacité énergétique

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.