Nominations des présidents des CRI des régions de Casablanca, Marrakech et Tanger

Nominations des présidents des CRI des régions de Casablanca, Marrakech et Tanger

L’annonce de la nomination des premiers présidents des nouveaux Centres régionaux d’investissement (CRI) a été faite le 4 novembre par le ministre de l’Intérieur, lors d’une conférence devant les membres de la CGEM. Le 7 novembre, les trois premiers présidents ont été nommés en conseil de gouvernement.

Par

Centre régional d'investissement (CRI). Crédit: DR

Les premiers présidents des CRI de Casablanca-Settat, Marrakech-Safi et Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont été nommés le 7 novembre en Conseil de gouvernement, comme cela avait été annoncé le 4 novembre par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit.

Trois nouveaux présidents

Pour la région de la capitale économique, Salmane Belayachi a été choisi pour endosser la présidence du CRI. Diplômé de l’université de Caroline du Nord et de l’école Centrale Paris, il était directeur marketing du groupe Obeji Consumer Products Holding.

Au nord, Mohamed Ghassan Bouhya sera le nouveau président du CRI de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Passé par l’université du Montana et l’école des Ponts et Chaussées, il occupait depuis deux ans le poste de directeur de développement de Lafarge Holcim.

Yassine Al Mousfir a été, quant à lui, choisi pour prendre la tête du CRI de la région Marrakech-Safi.

Les machines à dérogations, c’est terminé”

Ces nominations viennent à la suite d’une refonte dans le fonctionnement des CRI, conformément aux instructions royales lors de son discours du 11 décembre 2017, suite au rapport de la Cour des comptes. Désormais, et comme l’avait annoncé le ministre de l’Intérieur le 4 novembre dernier, le fonctionnement des CRI sera fluidifié pour plus d’efficacité et d’accompagnement dans la démarche d’investissement.

à lire aussi

Abdelouafi Laftit avait annoncé lors de la réunion devant les membres de la CGEM : “Ces dernières années, les CRI étaient devenus des machines à dérogations, surtout pour le secteur immobilier, alors que ce n’était pas le rôle de ces centres. Désormais, c’est terminé.” Il poursuivait : “Le nouveau CRI est devenu un facilitateur de l’acte d’investissement car c’est comme cela qu’il a été pensé.”

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Après sa marche arrière, le Lesotho réaffirme sa neutralité sur le dossier du Sahara

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.