Le rappeur Gnawi comparaît aujourd'hui devant le procureur du roi

Le rappeur Gnawi comparaît aujourd'hui devant le procureur du roi

Le rappeur avait été arrêté et mis en examen le 1er novembre, deux jours après la publication du titre 3acha cha3b.

Par

Le rappeur Gnawi. Crédit: gnawiofficial/Instagram

Arrêté le 1er novembre dernier, le rappeur Gnawi — coauteur et interprète de la chanson 3acha cha3b (Vive le peuple) — comparaîtra ce lundi 4 novembre devant le procureur du roi près le tribunal de première instance de Salé, selon les informations d’Al Aoual.

Son arrestation a eu lieu deux jours seulement après la publication sur YouTube du morceau 3acha cha3b, sur lequel il a collaboré avec les rappeurs Weld L’Griya et LZ3ER. A l’heure où nous mettons en ligne, le compteur de la chanson affiche 7,2 millions de vues après avoir caracolé en tête des tendances marocaines sur la plateforme vidéo.

Une source sécuritaire a déclaré à plusieurs médias en ligne – dont Lakome2, Hibapress et Goud – que la mise en examen de Gnawi “n’a aucun rapport avec la chanson en question”, mais qu’elle fait suite “à une vidéo diffusée le 24 octobre sur Internet dans laquelle le prévenu aurait proféré des insultes envers la police et d’autres appareils sécuritaires”. La preuve, selon la source d’Al Aoual, est que “les deux autres rappeurs ayant collaboré sur le morceau n’ont pas été arrêtés”.

Le morceau 3acha cha3b chante sans filtre l’inégale répartition des richesses, les mouvements sociaux et en particulier le Hirak (couplet de LZ3ER), les disparités sociales (couplet de Gnawi), mais aussi des paroles d’une rare irrévérence à l’encontre de la commanderie des croyants, de la personne du roi et de l’un de ses conseillers (couplet de Weld L’Griya).

Sur les réseaux sociaux, le hashtag #FreeGnawi a été lancé pour appeler à la libération du rappeur. Les supporters de l’AS FAR ont également élevé la voix ce dimanche à Rabat lors du match opposant leur équipe au Difaâ Hassani d’El Jadida pour réclamer “la liberté pour Gnawi”.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Ce qui va changer pour les droits d'auteur

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.