Le divorce entre Jamal Sellami et la FRMF est acté

Le divorce entre Jamal Sellami et la FRMF est acté

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a démis Jamal Sellami de ses fonctions de sélectionneur des U20. Une décision qui intervient quelques jours seulement après des propos du directeur technique national Osian Roberts sur le rôle de l’entraîneur.

Par

Jamal Sellami. Crédit: DR

C’est terminé entre Jamal Sellami et la Fédération royale marocaine de football. Vainqueur du championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2018) à domicile avec l’équipe nationale des joueurs locaux, et depuis sélectionneur de l’équipe nationale des moins de 20 ans, l’ex-international marocain a été démis de ses fonctions au sein de la FRMF.

Cette  décision fait suite aux déclarations du directeur technique national, Osian Roberts, qui a tenu une conférence de presse le jeudi 24 octobre. En dévoilant sa stratégie de travail avec la fédération, le Gallois a confié que Jamal Sellami (sélectionneur des moins de 20 ans) et Patrice Beaumelle (sélectionneur de l’équipe nationale olympique) ne faisaient pas partie de son projet.

Contacté par TelQuel, Jamal Sellami a confirmé cette information. “Ce n’est pas une démission. Vous l’avez entendu [Osian Roberts, NDLR], il ne veut pas de moi. On m’a remercié pour le travail que j’ai fourni durant ces années passées au sein de la FRMF, et j’ai accepté cette décision. On est actuellement en train de finaliser quelques détails administratifs pour officialiser les choses”, nous déclare le désormais ex-cadre de la direction technique nationale.

Pour rappel, Jamal Sellami, champion d’Afrique 2018 avec les Locaux, a depuis été remplacé par Lhoussain Ammouta. En héritant du poste du sélectionneur des moins de 20 ans, Sellami n’a pas réussi à qualifier la sélection nationale pour le dernier carré des Jeux Africains, organisés cet été au Maroc.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Une nouvelle proposition de loi pour supprimer la retraite des parlementaires

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.