Au siège du PJD, El Othmani s'entretient avec le chef de l'opposition syrienne

Au siège du PJD, El Othmani s'entretient avec le chef de l'opposition syrienne

Le chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani a rencontré le leader de l’opposition syrienne, le 29 octobre, au siège du PJD à Rabat.

Par

Saâd-Eddine El Othmani a rencontré Anas al-Abdah, chef d'une frange de l'opposition syrienne, mardi 29 octobre à Rabat. Crédit: Twitter

C’est une rencontre qui serait presque passée inaperçue si elle n’avait pas fait l’objet d’un tweet du principal intéressé, Anas Al-Abdah. Le président de la Coalition nationale des forces de l’opposition et de la révolution syrienne (CNS), fervent opposant au régime de Bachar Al-Assad, s’est entretenu avec Saâd Eddine El Othmani, le mardi 29 octobre, au siège du Parti de la justice et du développement (PJD) à Rabat.

J’ai constaté l’intérêt du Premier ministre (sic) et du Maroc frère, sur la situation en Syrie. Le Maroc est favorable à une solution politique conforme aux résolutions du Conseil de sécurité, a publié le chef de l’opposition armée en Syrie. Et d’ajouter : Je lui ai fait part des remerciements de la Coalition, au Maroc et à ses dirigeants concernant l’accueil des réfugiés syriens, ainsi que pour son indéfectible soutien à la lutte de notre peuple, et ce depuis la Conférence de Marrakech en 2012.

Une référence à la réunion de Marrakech, en décembre 2012, lors de laquelle l’opposition syrienne a été reconnue comme la “seule représentante” des Syriens par la Conférence internationale des amis de la Syrie. Ces derniers étaient composés d’une centaine de pays arabes et occidentaux, alors opposés au régime de Bachar Al-Assad. “Aujourd’hui, une reconnaissance complète a été accordée à la Coalition nationale comme seule représentante du peuple syrien”, avait déclaré Saâd Eddine El Othmani, alors ministre des Affaires étrangères.

Créé un mois plus tôt à Doha, au Qatar, le CNS qui siège au Caire est une autorité politique chargée de coordonner les opposants au régime syrien. Soutenu financièrement et militairement par la Turquie de Recep Tayyip Erdogan, le CNS s’est uni à Ankara dans le raid lancé par cette dernière contre les forces kurdes depuis le début du mois.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Ce qui va changer pour les droits d'auteur

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.