Religion: le voile, une hystérie française

Dans un contexte de rentrée politique marquée par les débats sur l’immigration, la France a vu réapparaître la sempiternelle polémique sur le port du voile, suite à l’agression verbale d’une accompagnatrice scolaire par 
un élu du Rassemblement National.

Par

Le 19 octobre, 
la place de la République à Paris a accueilli un rassemblement contre l’islamophobie. Crédit: AFP

Tout est parti d’une humiliation. Une humiliation publique, dans un hémicycle, devant un auditoire en partie composé d’enfants venus découvrir le fonctionnement de la République. Ce 11 octobre au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, réuni en assemblée plénière à Dijon, la leçon a été rude pour cette quinzaine d’élèves de primaire, qui ont vu leur accompagnatrice scolaire violemment prise à partie par des élus d’extrême droite. Motif: son voile, qu’on lui a enjoint “de bien vouloir retirer”. Un épisode particulièrement bouleversant pour les élèves, notamment pour le fils de l’accompagnatrice, qu’un cliché devenu viral a immortalisé: un enfant en larmes dans les bras de sa mère, qu’elle réconforte pendant qu’elle se fait invectiver. Lors de cette séance plénière, Julien Odoul, jeune élu du Rassemblement National (RN, ancien Front National, parti d’extrême droite), interpelle ainsi la présidente de la région: “Je vais vous…

article suivant

Soutenir en achetant, est-ce compatible ? L’initiative d’acquisition de la FNM fait débat