BCIJ : 7 arrestations dans le démantèlement d'une cellule de Daech

BCIJ : 7 arrestations dans le démantèlement d'une cellule de Daech

L’opération antiterroriste menée dans la matinée du 25 octobre par les éléments du BCIJ, dans trois villes du royaume, a conduit à l’interpellation de sept présumés terroristes affiliés à une cellule de Daech.

Par

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ). Crédit: Rachid Tniouni/TELQUEL

Un “plan terroriste dangereux” qui visait le Maroc a été déjoué dans la matinée du 25 octobre par les éléments du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), sur “la base de renseignements précis”, annonce le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

à lire aussi

L’opération, menée dans la localité de Tamaris, près de Casablanca, ainsi qu’à Ouezzane et à Chefchaouen, a permis le démantèlement d’une cellule terroriste composée de sept membres liés à Daech.

De Ouezzane à Tamaris, un butin chargé

Le chef de file de la cellule et l’un de ses complices ont été interpellés suite aux perquisitions effectuées dans un “abri sûr” à Tamaris, où a été saisi un lot d’armes à feu composé de deux fusils, trois pistolets automatiques, de diverses munitions, de ceintures pour cartouches, d’armes blanches de grande taille et d’épées. Des “sacs en plastique de grande taille contenant des produits chimiques suspects pouvant entrer dans la confection des explosifs, des menottes, du matériel de plongée, deux arbalètes de pêche, deux jumelles, une caméra, des talkies-walkies, des téléphones portables, deux boussoles, des cagoules, une paire de gants, une moto, des sommes d’argent en monnaie nationale et en devise étrangère, ainsi que deux étendards de Daech et des manuscrits dont un texte d’allégeance au pseudo-calife de ce groupe terroriste”, ont également été saisis lors de cette perquisition.

Les éléments du BCIJ ont également trouvé, au domicile du chef de la cellule situé dans la même région, “un zodiac, du matériel de plongée dont des gilets de sauvetage, des paires de palmes, des montres, de lampes torches et masques de plongée, une caméra de plongée, des talkies-walkies, deux cagoules, des gants et un flacon contenant un liquide suspect”, poursuit le communiqué. Des écrits faisant l’éloge de Daech ont également été découverts sur les murs de ce logement.

A Ouezzane, la perquisition d’une maison louée par un des membres de cette cellule a conduit à la saisie de coutelas, de deux haches, de chaussures et tenues de randonnée en montagne, de plusieurs tentes, de cordes d’escalade, de sacs de couchage, de deux boussoles, de talkies-walkies, de torches électriques, d’un chargeur à énergie solaire, de jumelles et de deux gilets de chasse.

“Proclamer une wilaya affiliée à Daech

Selon le ministère de l’Intérieur, les membres de cette cellule planifiaient de “perpétrer, dans les plus brefs délais, une série d’opérations terroristes visant des infrastructures sensibles et des sites stratégiques, et ce, en coordination avec des éléments étrangers”. Le chef de file de la cellule était, selon “les données préliminaires” à la disposition du BCIJ, en contact avec un expert en explosifs, actif dans les rangs de Daech. Il voulait “se rendre, en compagnie de ses complices, après l’exécution de leurs plans terroristes, dans l’une des zones montagneuses situées dans la région de Ouezzane, pour établir leur base arrière dans la perspective de proclamer une wilaya affiliée à Daech”, précise le même communiqué.

Pour mettre en œuvre leur “projet terroriste”, les membres de cette cellule avaient enregistré une vidéo dans laquelle ils prêtaient allégeance au chef de Daech Abou Bakr Al Baghdadi et menaçaient de commettre des opérations terroristes au Maroc. Selon le département de Laftit, “cette opération confirme la poursuite des menaces terroristes qui prennent le Maroc pour cible et la détermination des membres de Daech à porter atteinte à la sécurité et à la stabilité du royaume”.

Les sept mis en cause ont été placés en garde à vue alors que les investigations se poursuivent afin d’arrêter d’autres complices soupçonnés d’être impliqués dans cette cellule.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Les logorrhées d'El Othmani à Marrakech

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.