La Chine accueillera la première Coupe du monde des clubs à 24 équipes en 2021

La Chine accueillera la première Coupe du monde des clubs à 24 équipes en 2021

La FIFA a attribué ce 24 octobre l’organisation de la Coupe du monde des clubs 2021 à la Chine, confirmant le poids grandissant du géant asiatique dans le ballon rond mondial. Il s’agira de la première édition qui se disputera à 24 équipes, et non plus sept.

Par

DR

L’annonce de l’attribution a été faite devant la presse par le président de la Fifa, Gianni Infantino, à l’issue d’une réunion du Conseil de la FIFA à Shanghai (Est). Les membres ont choisi le pays asiatique “à l’unanimité”, a-t-il souligné.

Une décision historique”

Cette décision crédibilise l’organisation à moyen terme d’un Mondial par le géant chinois, un rêve de son président Xi Jinping et de nombreux habitants, le football étant très suivi en Chine. Gianni Infantino a confirmé que la Chine était le seul candidat crédible envisagé pour cette édition de la Coupe du monde des clubs, qui réunira en juin 2021 les plus grandes stars du ballon rond. “C’est une décision historique pour le football”, a-t-il déclaré. “Ce sera une compétition que chaque personne, chaque enfant et quiconque aimant le football attendra avec impatience.”

La Chine, deuxième économie mondiale, devient de plus en plus influente auprès de la FIFA. Le conglomérat chinois Wanda est désormais partenaire de la fédération internationale, et le producteur de smartphones Vivo est sponsor de la Coupe du monde.

Le pays est seulement 68e au classement FIFA, mais Pékin a fait du développement de ce sport une priorité nationale, avec pour objectif d’accueillir puis de remporter un jour le Mondial.

Coupe du monde des clubs, nouvelle version

L’actuelle version de la Coupe du monde des clubs oppose sept équipes, dont le vainqueur de la Ligue des champions européenne. Les éditions 2019 et 2020 auront lieu au Qatar.

Le principe d’une Coupe du monde des clubs à 24 équipes a certes été adopté par le Conseil de la FIFA en mars à Miami, mais sans les voix de l’UEFA, qui dénoncent le manque de transparence du président et la concurrence à sa réforme de la Ligue des champions. La nouvelle formule de la Coupe du monde des clubs se disputera tous les quatre ans et remplacera la Coupe des confédérations.

Gianni Infantino, réélu en juin pour un deuxième mandat, a indiqué vouloir atteindre “50 milliards de dollars” de revenus commerciaux pour cette Coupe du monde des clubs réformée. Mais selon un proche du dossier interrogé par l’AFP, ce chiffre est “difficilement crédible”.

Trois équipes africaines ?

Durant cette compétition qui réunira donc les meilleures équipes du monde sur les trois précédentes saisons, l’Afrique sera sous-représentée par rapport à l’Europe et l’Amérique du Sud. Pour le moment, une seule information concernant les participants a été officialisée : l’UEFA sera la mieux représentée. Le vieux continent aura en effet huit représentants (vainqueurs des Ligues des Champions et des Ligues Europa), comme confirmé par Gianni Infantino.

En attendant une consultation entre la FIFA et les différentes confédérations pour déterminer officiellement le nombre de participants de chaque continent, l’Amérique du Sud devrait être représentée par six clubs, tandis que l’Afrique pourrait être représentée par les trois récents vainqueurs de la Ligue des champions CAF (2019, 2020, 2021), à l’image de l’Asie.

500 millions de plus pour le football féminin

Gianni Infantino a par ailleurs annoncé le 24 octobre que son organisation doublerait le budget destiné au développement du football féminin, le portant à un milliard de dollars (898 millions d’euros) sur les quatre prochaines années. “Le Conseil [de la FIFA] a décidé d’allouer 500 millions en plus des 500 millions déjà budgétisés”, a-t-il précisé.

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Une nouvelle proposition de loi pour supprimer la retraite des parlementaires

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.