Tunisie: Kaïs Saïed, la nouvelle révolution

Dimanche 13 octobre, les Tunisiens ont choisi leur nouveau président. Une élection au résultat inattendu, qui porte à la tête du pays un enseignant de droit retraité, après une campagne pleine de rebondissements.

Par

Son élection est une “révolution sous une nouvelle forme”, estime Kaïs Saïed. Crédit: AFP

Dimanche 13 octobre au soir sur l’avenue Bourguiba, au centre-ville de Tunis, une foule compacte criait sa joie. Les bureaux de vote avaient à peine fermé leurs portes que des Tunisiens se retrouvaient déjà sur l’artère symbolique du pays pour célébrer la victoire de leur candidat à l’élection présidentielle. Enseignant en droit retraité, Kaïs Saïed est arrivé en tête avec 72,71% des voix face au magnat des médias, Nabil Karoui, crédité de 27,29% des suffrages. L’élection du nouveau président renverse la table de l’establishment, qui se partageait la scène politique depuis 2011.

Une révolution “constitutionnelle”

Au milieu des chants, des klaxons et des drapeaux, Moncef Jlassi, 21 ans, est fou de joie: “Je suis très fier de mon pays. C’est un sentiment incroyable. Je suis fier du score, c’est une exception dans le monde. On retrouve ce soir le sentiment de la révolution”, s’exclame le jeune étudiant…

article suivant

Le roi Mohammed VI rend hommage à Abderrahmane Youssoufi