Casablanca Finance City : clap de fin pour le régime fiscal préférentiel

Le PLF 2020 va instaurer un IS unifié à 15 % pour les entreprises ayant le statut CFC. Cette mesure était une des conditions imposées par l’UE pour sortir le Maroc de la liste grise des paradis fiscaux.

Par

La tour de Casablanca Finance City (CFC). Crédit: Yassine Toumi/TELQUEL

Le gouvernement marocain a finalement cédé à la pression de Bruxelles. En effet, plusieurs mesures figurant dans le projet de Loi de Finances 2020 visent à sortir le Maroc de la liste grise des paradis fiscaux. Il en est ainsi de l’Impôt sur les sociétés (IS) à l’export : ce taux passera de 17,5 % à 20 %. Un réajustement progressif qui se fera sur cinq ans. Et comme l’avait annoncé TelQuel en mai dernier, le régime fiscal préférentiel accordé aux entreprises ayant le statut Casablanca Finances City (CFC) est bel et bien terminé. Jusqu’à présent, ces entreprises bénéficiaient d’une exonération totale de l’IS les cinq premières années de leur activité, et étaient soumises à un taux réduit de 8,75 % sur le chiffre d’affaires à l’export au-delà de cette période. Dans le PLF 2020, ce régime fiscal sera tout bonnement abandonné en faveur d’un taux d’imposition unifié à…

article suivant

Abdelkrim Khatib: Le parrain des islamistes