Déraillement du train Casablanca-Marrakech : Lydec effectuait des travaux sous la voie ferrée

Une note interne de Lydec révèle que des travaux souterrains pour la pose d’une canalisation étaient en voie de finalisation à l’endroit où le train Al-Atlas n° 610 a déraillé. Le chantier avait pris du retard suite à une demande d’agrandissement de la galerie.

Par

Déraillement du train Al-Atlas n° 610, le 15 octobre.

Le 15 octobre vers 12 h 20, le train Al-Atlas n° 610 reliant Marrakech à Casablanca est sorti de ses rails, à proximité de la gare de Bouskoura, sans faire de blessés. Si une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de l’accident, une note de Lydec, dont TelQuel détient copie, révèle qu’un chantier était en cours à l’endroit où s’est déroulé l’incident. Plus précisément sous la voie ferrée, où la société de distribution d’eau a entrepris, l’été dernier, la pose d’une canalisation de refoulement des eaux usées.

à lire aussi

“Lydec a confié à l’entreprise CAPEP la réalisation d’un lot de travaux consistant en la pose d’une conduite de refoulement des eaux usées d’un diamètre de 500 mm et d’un linéaire de 2275 m, dont 60 ml de fonçage dans un fourreau de 2 m, permettant le passage du transfert sous la voie ferrée…

article suivant

Trois questions à Nizar Baraka sur la sortie de crise