Démission de Mezouar : que prévoient les statuts du patronat en termes de succession ?

Démission de Mezouar : que prévoient les statuts du patronat en termes de succession ?

Au lendemain de la démission de Salaheddine Mezouar de son poste de président de la CGEM, que prévoient les statuts du patronat marocain en termes de succession ?

Par

Yassine Toumi / TelQuel

Le 13 octobre, quelques heures après s’être exprimé à la World Policy Conference sur la situation politique en Algérie, Salaheddine Mezouar a annoncé, dans un e-mail adressé aux membres de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), sa démission de son poste de président en raison de “contraintes personnelles majeures. Près d’un an et demi après son élection à la tête du patronat, qui pourrait succéder à Salaheddine Mezouar à la présidence de la CGEM?

Selon les statuts de la confédération, “en cas de cessation définitive de fonction du président en raison d’un décès ou d’une démission ou de toute autre cause entraînant une absence ou un empêchement permanent, le conseil d’administration est tenu de convoquer, dans les trois mois de la vacance du poste de président, l’assemblée générale ordinaire afin d’élire un nouveau président et un nouveau vice-président général”, car la cessation de fonction du président “emporte de plein droit cessation de celle du vice-président général”. 

L’article 19.2 précise : “A défaut, la convocation peut être faite à la demande d’un tiers (1/3) des membres...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Les députés suggèrent un fonds pour appliquer les jugements contre l’Etat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.