Couac diplomatique autour du revirement du Lesotho sur le Sahara

Le Lesotho n'a que peu goûté la publication, par le Maroc, d'une note témoignant de son alignement au processus politique mené par l'ONU sur le Sahara. En représailles, le pays d'Afrique australe maintient sa position historique de soutien au Polisario et dénonce une conduite “peu diplomatique” du Maroc. Pourtant, des documents censés demeurer confidentiels attestent que le Lesotho avait bien l'intention de revoir sa position sur le Sahara.

Par

Lesego Makgothi, ministre des Affaires étrangères du Royaume du Lesotho. Crédit: DR

La diplomatie marocaine est-elle allée trop vite en besogne en revendiquant une victoire dans le dossier du Sahara, en terrain traditionnellement acquis au Polisario ? Dans un communiqué publié le 4 octobre, le ministre marocain des Affaires étrangères annonçait l’intention du Lesotho de “suspendre toutes déclarations ou décisions se rapportant au statut du Sahara occidental et à la République arabe sahraouie démocratique (RASD)” et de soutenir “activement le processus politique mené par les Nations Unies”. Une victoire, a priori, en plein territoire d’influence de l’Afrique du Sud. Sauf qu’un communiqué publié le 9 octobre par le porte-parole du gouvernement du Lesotho vient affirmer peu ou prou le contraire. Dans cette communication,…

article suivant

Trois questions à Nizar Baraka sur la sortie de crise