Remaniement, les sortants : Mohamed Aujjar cède son fauteuil à Benabdelkader

Remaniement, les sortants : Mohamed Aujjar cède son fauteuil à Benabdelkader

Hissé à la tête du ministère de la Justice en 2017, Mohamed Aujjar, l’un des caciques du Rassemblement national des indépendants (RNI), a cédé son fauteuil à Mohamed Benabdelkader (USFP) après le remaniement ministériel de ce 9 octobre.  

Par

Mohamed Aujjar, ministre de la Justice. Crédit: Tniouni/ TelQuel

Son franc-parler, son talent d’orateur et son bilan ne lui ont pas permis de maintenir son portefeuille de la Justice. Pourtant, depuis sa nomination par le roi en avril 2017 en tant que ministre de la Justice au gouvernement El Othmani I, Mohamed Aujjar n’a jamais manqué l’occasion de vanter son bilan. Il en était toujours fier.

Mohamed Aujjar s’était penché sur le parachèvement du processus de réforme du système judiciaire, une mission enclenchée par son prédécesseur, sans succès. Plusieurs projets de loi ont été élaborés sous sa direction, relatifs notamment au domaine de la justice pénale pour renforcer la protection des droits et libertés, à la révision de la politique pénale et à la réforme de la politique d’incrimination et de sanction.

Mais ce qui le rend d’autant plus fier, c’est surtout l’application d’une nouvelle architecture judiciaire consacrant l’indépendance du ministère public, plus connue sous la dénomination “parquet général”, et donc du pouvoir judiciaire. En plus de l’adoption de la réforme du livre V du Code du commerce relatif aux entreprises en difficulté, à l’élargissement de l’assiette des bénéficiaires du fonds d’entraide familiale aux femmes mariées abandonnées ou encore l’accès des femmes au métier de notaire de droit musulman (Adoul).

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc “tel qu’il est” a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

TelQuel recrute des Product Managers

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.