Mystère sur la nationalité de l'homme retrouvé mort dans le train d'atterrissage du vol Conakry-Casablanca

Pour les autorités guinéennes, il n'est “pas établi” que l'homme d'origine subsaharienne retrouvé mort le 30 septembre à Casablanca, dans la trappe du train d'atterrissage d'un avion en provenance de Guinée, était de nationalité guinéenne ou avait embarqué à l'aéroport de Conakry.

Par

Royal Air Maroc. Crédit: Yassine Toumi/ TelQuel

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé le 30 septembre qu’un homme avait été retrouvé mort dans la trappe du train d’atterrissage d’un de ses avions reliant Conakry à Casablanca. Selon la RAM, il avait accédé à la piste de l’aéroport de Conakry en enfreignant les règles de sécurité en vigueur avant de se dissimuler dans la trappe du train d’atterrissage de l’avion.

“A ce stade de l’enquête, il n’est ni établi qu’il s’agit d’une personne de nationalité guinéenne, ni confirmé qu’elle s’est effectivement embarquée à partir de l’aéroport de Conakry”, a indiqué dans un communiqué le ministère guinéen des Transports. Le département souligne par ailleurs “qu’un corps peut rester coincé dans la trappe d’un avion plusieurs jours durant, en raison de la congélation due aux basses températures observées en altitude”.

“Une commission d’enquête technique composée de cadres de l’aviation civile guinéenne, de la Société de gestion et d’exploitation de l’aéroport de Conakry (Sogeac), de la gendarmerie du transport aérien, du représentant résident et du chef d’escale de Royal Air Maroc en Guinée” a été mise en place et “trois experts guinéens ont été dépêchés au Maroc pour se joindre à l’équipe d’enquête”, selon la même source.

Le 30 septembre, la compagnie nationale n’avait pas précisé la nationalité du défunt. Dans un communiqué parvenu à TelQuel, la RAM annonçait que “l’homme d’origine subsaharienne avait accédé à la piste de l’aéroport de Conakry en enfreignant les règles de sécurité en vigueur, avant de se dissimuler dans la trappe du train d’atterrissage de l’avion”.

(Avec AFP)

article suivant

Réouverture des cafés et restaurants dès vendredi 29 mai