Ahmed Charaï, un VRP de luxe pour le plan Kushner ?

Selon la presse israélienne, cet homme d'influence est à l'origine d'un petit-déjeuner entre Jared Kushner et un militaire israélien autour du plan de paix de l'Américain au Proche-Orient. Le chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani rappelle la position “officielle” du Maroc qui “rejette catégoriquement ce processus”.

Par

Ahmed Charaï, patron du groupe de presse Maroc Télématique.

Et si Jared Kushner comptait sur le Maroc pour appuyer son “Deal du siècle”, le projet de paix au Proche-Orient poussé par l’Administration américaine ? La question est soulevée après la publication d’un article du Jerusalem Post, qui relate un petit-déjeuner auquel a pris part le gendre et conseiller du président américain Donald Trump. Autour de la table, le docteur Eran Lerman, vice-président du Jerusalem Institute for Strategy and Security (JISS), et Ahmed Charaï, patron du groupe de presse Maroc Télématique (L’Observateur du Maroc, Pouvoir d’Afrique, Ahdat Al Maghribiya, Kifache et Med Radio). Tous deux seraient à l’initiative de la rencontre-débat. Une occasion de plaider en faveur d’un “nouveau partenariat entre Israël et certains pays arabes importants, face à des ennemis communs”, a précisé Lerman, également officier réserviste pour Tsahal, l’armée israélienne.

Ahmed…

article suivant

Soutenir en achetant, est-ce compatible ? L’initiative d’acquisition de la FNM fait débat