Sonia Terrab : “Ces condamnations ne sont pas une raison pour baisser les bras”

Après la condamnation, le 30 septembre, de Hajar Raissouni et son fiancé à un an de prison ferme, et celle de son médecin à deux ans de réclusion, réaction à chaud de Sonia Terrab, réalisatrice et co-initiatrice du manifeste des 490.

Par

La co-initiatrice du manifeste des 490 contre les “lois liberticides” du Code pénal se dit “sous le choc, en colère, triste et honteuse” suite à la condamnation de Hajar Raissouni à une année de prison ferme. Les lourdes peines infligées à la journaliste de 28 ans, son fiancé, le gynécologue, son assistante ainsi que l’anesthésiste ne sont pas “une raison pour baisser les bras, il faut continuer à se battre”.

à lire aussi

article suivant

En visite en Algérie, le chef de la diplomatie française appelle à une “relation apaisée”