Trois choses à retenir sur le bilan d’activité de la DGSN

Ces opérations sécuritaires ont été déployées à Kénitra, Meknès, Fès, Agadir et Casablanca. Crédit: DR

100.000 tonnes de haschich et dérivés ont été saisies depuis le début de l’année, grâce aux services de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) et de la Direction de la surveillance du territoire (DST). Concernant l’héroïne et la cocaïne, les chiffres rapportés s’élèvent à 50 kg saisis, et à 1 million de comprimés de psychotropes. La DGSN relève également un accroissement considérable du nombre de substances psychotropes saisies au premier semestre de 2019, avec plus de 550.000 substances supplémentaires, soit une hausse exponentielle de 91%.

36 réseaux criminels liés à la migration illégale ont été démantelés. Ces opérations ont permis le traitement de 4042 affaires, l’arrestation de 301 organisateurs d’opérations de migration illégale, la saisie de 2026 pièces d’identité ou de documents de voyage falsifiés et l’arrestation de 22.747 candidats à l’émigration illégale, dont 16.245 étrangers.

311 affaires de chantage via Internet ont été enregistrées durant les premiers mois de l’année en cours contre 321 durant la même période de l’année écoulée, enregistrant ainsi une baisse de 3,12%. Quelque 219 individus ont été appréhendés dans le cadre de ces mêmes affaires, tandis que le nombre de victimes a avoisiné les 316, parmi elles 112 de nationalités étrangères.

article suivant

Compétitions CAF : récit d'un carton plein pour les clubs marocains