Un mort et cinq blessés dans des affrontements entre supporters du WAC et des FAR

Un mort et cinq blessés dans des affrontements entre supporters du WAC et des FAR

Des affrontements entre des supporters du WAC et de l'AS FAR ont fait un mort et cinq blessés. Le chef du gouvernement s'est saisi de l'affaire.

Par

Joseph Ouechen

Des affrontements entre des supporters du Wydad de Casablanca et de l’AS FAR ont fait un mort et cinq blessés près de Casablanca. « Un groupe de supporters du Wydad de Casablanca a intercepté un véhicule transportant des fans de l’AS FAR Rabat, lui jetant des pierres, avant que la situation ne dégénère en affrontements », selon un communiqué, ce 25 septembre, des autorités locales de la province de Médiouna.

Ces affrontements sont survenus dans la soirée du 24 septembre après un match de la Coupe du Trône marqué par une lourde défaite du Wydad (1-3). Cinq blessés ont été évacués à l’hôpital et « une personne a trouvé la mort en chutant du haut du véhicule », d’après la même source.

Six personnes ont été arrêtées pour leur implication présumée dans ces violences, précisent les autorités. Par ailleurs, 22 supporters, dont cinq mineurs, ont été interpellés pour « possession de fumigènes, armes blanches […], bouteilles en verre et bâtons », qu’ils « essayaient de faire entrer au stade » avant la rencontre, a annoncé la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Réunion ministérielle convoquée

Une commission ministérielle s’est par ailleurs réunie ce 25 septembre à ce sujet, a fait savoir le département du chef du gouvernement dans un communiqué. « Il a été décidé de prendre toutes les précautions nécessaires et les mesures fermes pour que de tels actes criminels ne se reproduisent plus », indique-t-on.

La commission, composée du ministre d’Etat chargé des Droits de l’Homme, des ministres de l’Intérieur, de la Justice et de la Jeunesse et des sports, ainsi que du président de la Fédération royale marocaine de football, « s’est arrêtée sur les détails de ces incidents et leur gravité, ainsi que sur certains incidents similaires » dans d’autres régions, selon la même source.

Les affrontements entre supporters de football sont récurrents au Maroc, où deux fans avaient trouvé la mort en mars 2016. Les autorités avaient dans la foulée dissous des groupes de supporters et interdit tout signe distinctif (slogans et banderoles) dans les stades. La présence des ultras a été de nouveau autorisée en mars 2018. Les premiers groupes ultras ont fait leur apparition en 2005 dans les deux grands clubs de Casablanca (le Wydad et le Raja), avant d’essaimer dans le pays.

Avec agences

article suivant

Au Maroc, Pompeo rencontre El Othmani et Hammouchi

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.