Faillite de Thomas Cook, menace sur le tourisme marocain ?

Après des mois de difficulté financière, Thomas Cook, pionnier mondial des tours opérateurs, a annoncé sa faillite tôt dans la journée du 23 septembre. Quelques heures plus tard, à Rabat, le ministère du Tourisme mettait en place une cellule de crise. Quelles répercussions à venir ?

Par

Touristes à l'aéroport d'Héraklion en Grèce. 23 septembre 2019. Crédit: Costas Metaxakis, AFP

Tremblement de terre dans l’industrie mondiale du tourisme. Fondé en 1841, le tour opérateur britannique Thomas Cook a annoncé sa faillite dans la matinée du 23 septembre. La firme britannique, qui affichait des pertes colossales de plus d’un milliard et demi d’euros au premier semestre 2019, a subi de plein fouet le repli touristique britannique causé par le Brexit et la compétition acharnée des sites de location d’appartement et de voyages à bas prix. Malgré un premier plan de sauvetage de près d’un milliard d’euros opéré par le chinois Fosun, actionnaire majoritaire de Thomas Cook, le britannique attendait plus de 200 millions d’euros supplémentaires. Censé venir d’investisseurs privés ou de la part du gouvernement britannique, l’appel à l’aide providentielle est finalement resté vain. Le PDG de Thomas Cook, Peter Fankhauser a confié le matin…

article suivant

Drive-In Festival : un cinéma en plein air sur la corniche casablancaise