Aziz Akhannouch dans la tourmente

Soupçons de plus en plus forts d’entente sur les prix des carburants, ratés du Plan Halieutis, couacs du Plan Maroc Vert… une tempête s’est abattue sur l’homme d’affaires et ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch. De quoi compromettre ses ambitions de victoire aux prochaines législatives ?

Par et

Telquel

Sale année pour Aziz Akhannouch en 2019? En une semaine, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche, par ailleurs patron d’Akwa Holding, s’est retrouvé au cœur de la tourmente. L’homme d’affaires et milliardaire marocain, parmi les plus fortunés du continent, est chahuté sur l’épineux dossier des hydrocarbures. Les trois principaux acteurs du secteur des carburants sont soupçonnés d’entente par le Conseil de la concurrence, selon une information de Medias24 confirmée par TelQuel. En plus de Vivo Energy (Shell) et Total, Afriquia de Aziz Akhannouch.

En mai 2018, TelQuel publiait les conclusions d’un rapport parlementaire qui confirmait que les pétroliers avaient engrangé des milliards en ne répercutant pas, à la pompe, les baisses des cours du pétrole.Crédit: telquel

Aucun d’entre eux n’a nié ces…

article suivant

Lyautey, le royaliste