Non, le Conseil de la concurrence ne dément pas l’entente sur les prix des hydrocarbures

Non, le Conseil de la concurrence ne dément pas l’entente sur les prix des hydrocarbures

Une mise au point du Conseil de la concurrence après la publication d’informations sur la non-contestation des griefs portant sur des soupçons d’entente entre pétroliers a pu être interprétée à tort comme un démenti.

Par

Driss Guerraoui Crédit: RACHID TNIOUNI/TELQUEL

Le sens des mots, le poids du contexte. “Le Conseil de la Concurrence dégage toute responsabilité concernant les informations relatées par certaines sources de presse concernant l’existence d’une entente entre les sociétés pétrolières sur le marché national des hydrocarbures, objet de la saisine contentieuse auprès du conseil,” affirme un communiqué dudit conseil relayé le 18 septembre par l’agence MAP.

La veille, une information de Medias24 confirmée par TelQuel, établissait que les trois leaders du secteur des carburants avaient répondu aux griefs, adressés par le Conseil et portant sur des soupçons d’entente, en adoptant la “procédure de non-contestation”. En ne niant pas ces griefs, ces opérateurs ouvrent la voie à des négociations et à une sanction pécuniaire réduite de moitié.

Pour une partie de la presse et pour des chargés de relation presse des entreprises concernées, la position du Conseil de la concurrence se résume par le fait qu’il “dément” ces informations.

La prudence de Guerraoui

Pourtant, le Conseil de la concurrence ne remet à aucun moment en cause la véracité des informations. Il “dégage sa responsabilité”. De...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Visas, cette hogra européenne

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.