Files réservées aux Marocains et fin des fiches d'embarquement : la fin de la galère à l'aéroport Mohammed V ?

Files réservées aux Marocains et fin des fiches d'embarquement : la fin de la galère à l'aéroport Mohammed V ?

Les célèbres “fiches de police” obligatoires lors du contrôle de police à l'entrée et à la sortie du territoire national ne sont plus nécessaires au niveau des frontières terrestres et aéroportuaires depuis ce lundi 16 septembre.

Par

Credit: DR

La nouvelle pourrait changer la donne pour les millions de voyageurs marocains et touristes étrangers qui entrent et sortent du territoire national chaque année. Depuis ce lundi 16 septembre, les fiches d’embarquement et de débarquement à remplir et présenter aux agents de la police aux frontières ont été abandonnées par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), rapporte l’agence MAP, confirmant l’information déjà annoncée par plusieurs médias.

Cette mesure vise, selon la DGSN, à fluidifier le transit des passagers au niveau des contrôles, et ainsi éviter saturations et attentes. Elle concernera dans un premier temps les postes aux frontières terrestres et aéroportuaires du pays, pour ensuite être répandue aux ports du Maroc dans deux mois.

La MAP signale que cette mesure de suppression des fiches fait suite à une mise à niveau conséquente du système de gestion informatisée des postes-frontière (SGPF). Ce dernier avait été instauré au Maroc en 2017 selon les informations de Médias24. Rappelons toutefois que le passeport biométrique, lui, est arrivé au Maroc en 2008. Désormais, la lecture numérique des passeports biométriques et les informations qui y sont associées seront la seule étape à suivre pour le voyageur une fois arrivé aux douanes.

Une file dédiée au contrôle des passeports marocains

Cette mesure n’est pas la seule mise en place pour remédier aux maux de la gestion des voyageurs dans les aéroports du pays. Une source proche du dossier nous confirme que des files réservées aux citoyens marocains seront mises en place dans les aéroports, et que désormais le contrôle des passeports marocains et étrangers se fera dans “deux espaces indépendants, le tout dans le but de faciliter le contrôle des voyageurs”.

Selon notre interlocuteur, “ce système de file était dans les faits, déployable depuis juin 2019”. Cependant, il n’a pas été déployé plus tôt en raison d’un “manque d’effectif disponible à la DGSN”.

Ces deux mesures – la suppression des fiches de police et les files réservées aux Marocains – interviennent quelques semaines après la nomination de l’ancien gouverneur de la province d’Al Hoceïma, Mohamed Zhar, comme gouverneur de l’aéroport Mohammed V de Casablanca.

Désengorger les contrôles

Ces situations d’engorgement avaient été constatées et décriées particulièrement à l’aéroport de Casablanca ces derniers mois, et ce malgré l’inauguration d’un terminal 1 flambant neuf en janvier. A lui seul, l’aéroport casablancais représente plus de 40% du trafic aérien, et a connu, entre autres complications, une crise des prestataires bagagistes depuis la mi-avril.

 

 

Cet article vous a plu ?

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Le roi Mohammed VI gracie Hajar Raissouni et les autres condamnés

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.