Le Conseil de paix et de sécurité lève la suspension du Soudan

Le Conseil de paix et de sécurité lève la suspension du Soudan

Après trois mois de suspension de l'Union africaine, le Soudan retrouve sa place au sein de l'organisation.

Par

Crédit: DR

Le Soudan réintègre l’Union africaine (UA). Après avoir vu son adhésion suspendue en juin dernier, Khartoum a réintégré l’organisation panafricaine suite à une décision prise par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) lors d’une réunion tenue le 6 septembre.

Lors de cette rencontre, les 15 membres de l’instance ont “passé en revue tous les développements qu’a connus le Soudan et ses efforts de médiation jusqu’à la signature de l’accord politique et le décret constitutionnel”,  indique l’agence de presse MAP.

Le CPS a ensuite décidé de lever la suspension du Soudan, considérant que les récentes évolutions dans le pays ont permis d’aboutir à un “consensus national sur le Conseil de souveraineté, le gouvernement civil et la composition du parlement dans le cadre d’une période transitoire”, poursuit la même source.

Les membres du CPS ont également appelé les Etats africains et la communauté internationale à “soutenir et accompagner les efforts du Soudan durant la période transitoire en vue de permettre le renforcement des institutions politique et de gouvernance du pays et favoriser les conditions nécessaires pour le développement économique et social du pays”, rapporte la MAP. A noter que cette réunion était présidée par le représentant permanent du Maroc auprès de l’UA, Mohamed Arrouchi, et que le Royaume préside le CPS depuis le début du mois de septembre.

Le nouveau gouvernement soudanais, nommé le 5 septembre dernier, a prêté serment ce dimanche. Il s’agit du premier gouvernement à prendre le pouvoir depuis la destitution par l’armée de Omar El-Béchir le 11 avril 2019. Les négociations entre les représentants civils et le Conseil militaire avaient été parrainées par des médiateurs internationaux, dont un représentant de l’UA.

Pour rappel, Khartoum avait vu son adhésion à l’UA suspendue suite aux violences de l’armée soudanaise à l’encontre de civils le 3 juin 2019, à Khartoum. Le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, avait  alors réclamé une enquête pour mettre la lumière sur cet événement meurtrier. Pour rappel, l’Union africaine avait appelé, à plusieurs reprises, à la mise en place d’un pouvoir civil au Soudan.

article suivant

Chariot Oil & Gas revoit à la hausse ses estimations de gaz naturel à Larache

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.