Vahid Halilhodzic: "La chicha, la PlayStation, je vais interdire tout ça"

Vahid Halilhodzic: "La chicha, la PlayStation, je vais interdire tout ça"

À l'occasion des deux matches amicaux qui opposeront les Lions de l'Atlas au Burkina Faso puis au Niger les 6 et 10 septembre, Vahid Halilhodzic a tenu ce matin sa première conférence de presse d'avant-match en tant que sélectionneur national. Le Bosnien a notamment évoqué les conclusions tirées à l'issue du premier rassemblement sous ses ordres.

Par

AFP / Fadel Senna

Pour sa première sur le banc des Lions de l’Atlas, Vahid Halilhodzic affrontera le Burkina Faso lors d’un match amical ce vendredi 6 septembre à Marrakech, avant de croiser le fer avec le Niger, quatre jours plus tard dans la même ville.

Ce matin en conférence de presse, conscient du travail qui l’attend à la tête des Lions de l’Atlas, le technicien bosnien a confié s’être livré à de longues séances de visionnage pour décrypter le système de jeu longtemps adopté par son groupe. “Je suis arrivé dans une équipe nationale que je ne connaissais pas bien. Donc c’était dur de donner mon avis. J’ai écouté pas mal de personnes et regardé les matches de la CAN 2019 et la Coupe du Monde russe. J’ai regardé une cinquantaine de matches. Il faut construire pas mal de choses”, a déclaré Halihodzic.

Le nouveau patron de la tanière s’est également montré confiant quant aux objectifs qui lui ont été fixés par la Fédération royale marocaine de football (FRMF). “Je ne suis pas là pour bien manger et jouer au golf”, a-t-il ironisé, avant d’évoquer ses prochains adversaires.

Une mise en jambe en attendant des défis plus coriaces en octobre

Pour le choix du Burkina et du Niger, j’ai préféré ne pas jouer des équipes plus fortes. Pour le mois d’octobre, nous avons 4 propositions, je n’ai pas encore choisi. Mais ces équipes seront sur le papier plus fortes que celles qu’on affrontera lors de ce premier rassemblement”, a ajouté le sélectionneur. Vahid Halihodzic a précisé qu’il fera bien tourner son effectif lors de ces deux premiers rendez-vous. “Il y aura deux équipes différentes. Je les ai prévenus, la victoire est obligatoire”, a-t-il ajouté.

Le technicien bosnien devra cependant composer dès ses débuts avec une infirmerie déjà bien garnie. En effet, cette semaine, Badr Benoun, Omar Boutayeb, Mehdi Bourabia, Younès Belhanda et Romain Saïss ont quitté le rassemblement pour diverses blessures. Zouheir Feddal a aussitôt été appelé en renfort.

Le groupe est ainsi passé de 27 à 23 joueurs, mais le moral est au beau fixe, malgré un début de saison compliqué pour certains. Coach Vahid a notamment cité Nabil Dirar qui a préféré s’entraîner avec le groupe malgré des douleurs ressenties au niveau des ischiojambiers.

Lors de sa conférence de presse, Vahid Halilhodzic s’est également livré sur ses méthodes de travail. Réputé pour sa rigueur, le Bosnien ne cache pas son envie de faire mieux que son prédécesseur, mais ne fustige pas pour autant le travail accompli par Hervé Renard durant ses trois ans passés à la tête des Lions.

Renard a fait une superbe Coupe du monde. Il a même failli passer au deuxième tour. Je ne veux pas comparer ni imiter”, a-t-il lancé. “J’ai regardé les matches de la CAN et du Mondial deux fois et je sais pourquoi ils ne marquent pas: Il faut de la vitesse dans le jeu, faire des appels, avoir une condition physique exceptionnelle… j’insiste sur ce dernier point (…) On me parle de talent, mais je découvre qu’il y a des attaquants qui ont marqué 2, 3 buts par saison. Ce n’est pas ça le talent”, souligne le nouveau sélectionneur.

Avant de quitter la salle, Coach Vahid a cité “certaines choses” qui allaient changer. Notamment au niveau disciplinaire. “La chicha et la PlayStation, je vais interdire tout ça”, a-t-il déclaré sourire aux lèvres.

à lire aussi

“Militarisation” des Lions

Les propos du sélectionneur trahissent-ils un certain laisser-aller dans le groupe de Hervé Renard? Une chose est sûre, avec Coach Vahid, aucun écart ne sera toléré. Il faut rappeler que partout où il est passé, le style intransigeant du Bosnien n’a pas manqué de créer des frictions. Du Raja au FC Nantes, en passant par la Côte d’Ivoire, ou le Japon sa façon de faire a divisé, allant parfois jusqu’à causer son limogeage.

Rigoureux et adepte de la discipline, ce technicien forgé par la guerre essaye de transmettre sa rage de vaincre à ses joueurs. Une source au sein des Lions de l’Atlas nous confie que “dès ce premier rassemblement, la différence a été ressentie”.

Il n’est toujours pas aussi proche des joueurs que Renard l’a été. Il n’est du genre à garder la relation avec ses joueurs purement professionnelle, mais il n’acceptera pas le moindre débordement ni le manque de respect”, poursuit notre source. Selon nos informations, Vahid aurait tenu un discours aux joueurs dès leur arrivée à Marrakech, pour mettre les points sur les “i” et fixer le règlement intérieur du groupe.

D’ailleurs, en conférence de presse ce matin, le Bosnien a tenu à souligner qu’il ne suppliera personne pour jouer en équipe nationale. Coach Vahid a insisté sur le fait que la compétitivité est son principal critère de choix. “Si un joueur ne joue pas ailleurs, il ne peut pas prétendre à jouer en équipe nationale”, a-t-il martelé. Il a néanmoins tenu à rassurer sur les cas de Youssef El Arabi et Oussama El Idrissi, deux absents de sa liste alors qu’ils jouent régulièrement avec leurs clubs respectifs. “Idrissi avait de la concurrence. Je ne peux pas appeler 5 attaquants dans l’axe. Il n’a pas été écarté, ce n’est pas vrai. En octobre, il y aura un rendez-vous avec deux matches amicaux et je vais peut-être lui donner une chance à lui et à El Arabi”, a promis le sélectionneur.

Halilhodzic a également réagi aux propos de Ronald Koeman, le sélectionneur des Pays-Bas, qui a récemment a accusé la FRMF de donner de l’argent aux binationaux pour qu’il optent pour la tunique des Lions. “C’est scandaleux de dire qu’on donne de l’argent aux joueurs pour qu’ils viennent”, s’est indigné le sélectionneur national.

article suivant

Les députés suggèrent un fonds pour appliquer les jugements contre l’Etat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.