Quinze profils qui devraient figurer dans la commission pour le nouveau modèle de développement

Quinze profils qui devraient figurer dans la commission pour le nouveau modèle de développement

Alors que dans les prochaines semaines devrait être dévoilée la liste des membres de la commission pour le nouveau modèle de développement, TelQuel a sélectionné quelques noms qui mériteraient de figurer sur cette liste.

Par

Depuis le discours royal du 20 août, rien ne filtre encore sur la composition de la commission chargée de plancher sur le nouveau modèle de développement. Tout ce qu’on sait, c’est que cette commission devra rassembler des “compétences nationales issues du public et du privé” et aura une “triple mission de réajustement, d’anticipation, de prospective”. Elle doit aussi élaborer un modèle “authentiquement marocain” que les citoyens devront “s’approprier”, selon les termes du souverain.

TelQuel propose quinze noms qui pourraient faire partie de cette commission. Pour les sélectionner, nous nous sommes basés sur les critères suivants : compétence dans leurs domaines respectifs et non l’appartenance politique, maitrise de l’environnement économique, politique et social du Maroc, et aptitude à faire des propositions concrètes. Nous avons aussi veillé à trouver un équilibre hommes/femmes, ainsi qu’entre jeunes et expérimentés. Enfin, plusieurs noms sont des spécialistes de l’éducation, domaine essentiel pour le développement du royaume.

Youssef Saâdani

Sa fonction : Directeur des études économiques auprès de la CDG.

Son parcours : Cinq ans en tant qu’économiste au sein de la Banque mondiale.

Son apport : Ses réflexions sur la polarisation sociale et la crise de l’éducation.

 

Ismaïl Douiri

Sa fonction : Directeur général d’Attijariwafa Bank, président de Care Maroc, association qui œuvre pour l’inclusion sociale à travers l’éducation.

Son parcours : Polytechnicien, diplôme de Telecom ParisTech. Ancien associé chez McKinsey.

Son apport : Connaissance de l’économie marocaine et engagement pour l’éducation.

Youssef Chraibi

Sa fonction : PDG du groupe Outsourcia, entreprise spécialisée dans l’offshoring.

Son parcours : Diplômé de HEC Paris, il fonde Outsourcia en 2003. Le groupe est présent au Maroc, en France, au Niger et à Madagascar.

Son apport : Connaissance du secteur privé marocain, de l’offshoring et de la formation des jeunes.

Larbi Jaïdi

Sa fonction : Enseignant-chercheur en sciences économiques, senior fellow auprès du think-tank Policy center for the new South.

Son parcours : Ancien conseiller du Premier ministre ainsi que du ministre de l’Economie et des Finances. Larabi Jaïdi agit également en tant qu’expert indépendant auprès de l’Autorité marocaine de lutte contre la corruption.

Son apport : Sa connaissance de l’économie marocaine, ses recherches sur le développement social et sur les relations économiques internationales.

Hamid Bouchikhi

Sa fonction : Économiste et doyen de la Solbridge international school of business en Corée du Sud.

Son Parcours : Professeur de management et entrepreneuriat à l’ESSEC, et directeur du centre Impact entrepreneurship.

Son apport : Réflexions sur l’investissement du secteur privé au Maroc et sur les pistes de l’émergence de l’économie nationale.

 

 

 

Ghislane Guédira

Sa fonction : Directrice exécutive finance et contrôle de gestion à l’OCP.

Son parcours : Diplômée d’ESCP Europe, ancienne conseillère du PDG de l’OCP Mostafa Terrab. Membre de l’organisme d’évaluation des privatisations.

Son apport : Connaissance de l’économie marocaine.

 

 

 

Ghita Lahlou

Sa fonction : Directrice générale de l’Ecole centrale Casablanca.

Son parcours : Diplômée de l’Ecole Centrale de Paris, ancienne directrice générale du groupe Saham.

Son apport : Connaissance du secteur privé marocain et de l’éducation supérieure.

 

Saïd Hanchane

Sa fonction : Economiste spécialiste en ressources humaines et en micro économétrie, chercheur au CNRS.

Son parcours :Il a été directeur général de l’Instance nationale d’évaluation auprès du Conseil supérieur de l’enseignement.

Son apport : Ses travaux sur l’emploi des jeunes, les inégalités dans l’éducation et le développement économique.

Noureddine El Aoufi

Sa fonction : Professeur d’économie de l’Université Mohammed V de Rabat – Agdal.

Son parcours : Membre du Conseil supérieur de l’Enseignement, membre de la commission scientifique du rapport du cinquantenaire.

Son apport : Ses travaux sur la croissance économique et le développement humain au Maroc.

Saloua Karkri-Belkeziz

Saloua Karkri Belkeziz. Crédit: DR

Sa fonction : Présidente de l’APEBI, PDG de GFI Maroc.

Son parcours : Ingénieure informatique.

Son apport : Ses connaissances sur l’économie numérique.

 

Younes Abouyoub

Sa fonction : Directeur gouvernance pour la région MENA à l’ONU.

Son parcours : Doctorat en sociologie politique à l’université de Columbia.

Son apport : Travaux sur le développement socio-économique et la décentralisation au Maroc.

 

 

 

Mohamed Cherkaoui

Sa fonction : Sociologue et directeur de recherche émérite au CNRS.

Son parcours : Il a enseigné dans plusieurs universités, notamment à Sciences Po Paris, les universités de Paris IV, Paris V, Oxford, Lausanne, Genève, Rabat, Casablanca, ainsi qu’au Conservatoire national des arts et métiers.

Son apport : Travaux sur la sociologie de l’éducation.

 

 

Soulaymane Kachani

Sa fonction : Vice-recteur de l’université de Columbia et professeur de génie industriel.

Son parcours : Doctorat en recherche opérationnelle du MIT, ancien consultant chez McKinsey.

Son apport : Connaissance des marchés financiers.

 

 

Rahma Bourqia

Sa fonction : Sociologue et directrice de l’Instance nationale d’évaluation auprès du Conseil supérieur de l’éducation.

Son parcours : Ancienne directrice de l’Université Hassan II de Mohammadia.

Son apport : Sa connaissance sur les problématiques de l’éducation au Maroc.

Rita Kadiri

Sa fonction : Directrice générale de la fondation Zagoura.

Son parcours : Master en éducation de l’université de Harvard, ancienne consultante par la Banque Mondiale.

Son apport : Son engagement pour l’éducation.

article suivant

Affaire Adil El Miloudi : Chada TV sanctionnée par le CSCA

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.