Italie: Le Premier ministre Giuseppe Conte annonce sa démission et qualifie Salvini d' "irresponsable"

Italie: Le Premier ministre Giuseppe Conte annonce sa démission et qualifie Salvini d' "irresponsable"

Suite à une crise politique déclenchée par le ministre de l'Interieur Matteo Salvini, le Président du conseil des ministres italien, Giuseppe Conte a annoncé sa démission lors d'un discours prononcé devant le Sénat. Une décision qui met un terme à quatorze mois de cohabitation entre la Ligue et le Mouvement 5  Etoiles.

Par

Le président du conseil Giuseppe Conte lors de son allocution au Sénat. A gauche, Matteo Salvini, ministre de l’intérieur et chef de file de la Ligue. A droite, Luigi Di Maio, ministre de l’économie et chef du Mouvement 5 Etoiles. ANDREAS SOLARO / AFP

Après des semaines de tensions, le discours tenu aujourd’hui à 13h (GMT), par le président du Conseil, Giuseppe Conte, a scellé le sort du 65e gouvernement italien. Ce 20 août, au Sénat, il a remis sa démission au président Italien Sergio Matarella, après 14 mois au pouvoir.  « J’interromps ici cette expérience de gouvernement. J’entends conclure ce passage institutionnel de façon cohérente, a-t-il déclaré. « J’irai voir le président de la République pour lui présenter ma démission ». Lors de son allocution, Giuseppe Conte a accusé le chef de la Ligue Matteo Salvini, d’avoir été « irresponsable » en faisant éclater la coalition au pouvoir le 8 août.

à lire aussi

Dans un discours solennel au Sénat, M. Conte a tancé son ministre de l’Intérieur, estimant qu’il n’a fait que « poursuivre ses propres intérêts et ceux de son parti » en cherchant à capitaliser sur des sondages qui les créditaient d’une ample majorité au parlement, dans le sillage de leur score record aux Européennes (34%). « Faire voter les citoyens est l’essence de la démocratie mais leur demander de voter tous les ans est irresponsable« , a lancé M. Conte. « Le pays a un besoin urgent que soient adoptées des mesures pour favoriser la croissance économique et les investissements« .

Dans son discours à charge contre M. Salvini, Giuseppe Conte a accusé le vice-Premier ministre d’avoir fait « courir de graves risques à notre pays » et évoqué le danger d’une spirale économique négative pour la troisième économie de la zone euro. Il a aussi tancé le chef de la Ligue pour son « manque de respect des règles et des institutions« , lui reprochant aussi d’avoir réclamé des élections au plus vite afin d’obtenir « les pleins pouvoirs« .

« Cher ministre de l’Intérieur, je t’ai entendu demander les pleins pouvoirs et appeler (tes partisans) à descendre dans la rue pour te soutenir; cette attitude me préoccupe« , a ajouté Giuseppe Conte. « Nous n’avons pas besoin des pleins pouvoirs mais de dirigeants ayant le sens des institutions« , a-t-il encore déclaré.

article suivant

Chariot Oil & Gas revoit à la hausse ses estimations de gaz naturel à Larache

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.