Toumliline, cette parenthèse enchantée

Toumliline, cette parenthèse enchantée

Au lendemain de l’indépendance, le monastère de Toumliline, situé dans la région d’Azrou, aura été un véritable laboratoire d’idées, prônant le vivre-ensemble entre musulmans et chrétiens. L’historien et directeur des Archives du Maroc, Jamaâ Baida, lui consacre un Beau-livre, Il était une fois Toumliline… Extraits.

Par

Moulay El Hassan sirotant un verre de thé, lors d'un déjeuner convivial, 1957. Crédit: Ed. La croisée des chemins

Tout commence par un périple. A bord du navire L’Azrou, en 1952, une vingtaine de moines bénédictins d’En-Calcat mettent le cap vers Toumliline depuis Port-Vendres. Commence alors l’aventure d’un monastère niché dans les hauteurs du Moyen-Atlas qui, au fil des ans, se révèlera être “une véritable pépinière d’expériences pilotes, un laboratoire d’idées, de partage de vies et de solidarités”, pour reprendre les mots du philosophe François Martinet, auteur d’un récent essai intitulé Les rencontres internationales de Toumliline.

Arrivés au Maroc, les moines d’En-Calcat improvisent, vers 1955, une série de conférences qui accueillent des étudiants et collégiens marocains. De là naquit l’idée d’organiser, l’année suivante, un cours d’été plus structuré auquel seront conviés des conférenciers de tous les horizons. Avec la bénédiction du roi Mohammed V et sous la présidence de l’archevêque Amédée Lefèvre, le monastère voit passer des intellectuels de renom.

Parmi eux, l’islamologue français Louis Massignon, le professeur irakien Muhsin Mahdi, le prêtre libanais Youakim Moubarak et les ministres marocains de l’époque, notamment Mehdi Ben Barka, Mohammed El Fassi, Abdellah Ibrahim ou encore Driss M’Hammedi. Ces personnalités vont...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Remaniement : En attendant les consultations, les partis sont déjà dans les starting-blocks

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.