Ici vous êtes chez vous

Ici vous êtes chez vous

Par Aicha Akalay

C’est le moment de l’année où ils se déversent sur Tanger. Ils arrivent par le port par milliers, dans leurs voitures aux plaques d’immatriculation colorées. Les “wesh”, les “zmagria”, moqués et méprisés par certains locaux. Car ils n’ont pas la darija fluide, ni toujours les mêmes codes sociaux. Ces vacanciers très familiers dénotent dans le quotidien du Maroc.

Pourtant, leur arrivée annonce les couleurs de notre été. Un été marocain, c’est un été de rassemblement de tous les siens. Il y a plusieurs décennies, des vagues d’ouvriers marocains, de petites mains, ont quitté leur pays à la recherche d’une vie meilleure. Ils ont trimé, eu du mal à s’adapter dans des pays étrangers. Puis, ils ont eu des enfants. Nés là-bas, biberonnés à un attachement ici. Quatre générations de Marocains du monde, et toujours ce lien charnel, passionné, parfois contrarié avec le royaume.

Beaucoup d’entre eux ont grandi dans des pays où l’égalité des chances est une réalité. Et même si l’ascenseur social ne fonctionne pas toujours, ils ont pris l’escalier pour s’épanouir et briller. Ces Marocains du monde qui...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Le CCME porte plainte contre le journal espagnol "El Mundo"

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.