El Othmani absent, la majorité n’a pas encore discuté remaniement

El Othmani absent, la majorité n’a pas encore discuté remaniement

Dans son discours prononcé à l’occasion de la Fête du trône, Mohammed VI a exigé du “sang neuf” dans l’administration et au gouvernement. Une réunion de la majorité devrait bientôt avoir lieu pour préparer le terrain au remaniement.

Par

MAP

Du sang neuf doit […] être apporté au sein des institutions et des instances politiques, économiques et administratives, y compris le gouvernement.” Abondamment commentée, cette phrase du discours de Mohammed VI prononcé le 29 juillet pour la 20e Fête du trône annonce sans ambages un prochain remaniement ministériel, bien que le mot n’ait pas été prononcé. “A cette fin, à l’horizon de la rentrée prochaine, nous chargeons le chef du gouvernement de soumettre à notre appréciation, des propositions visant à renouveler et enrichir les postes de responsabilité, tant au sein du gouvernement que dans l’administration, en les pourvoyant de profils de haut niveau, choisis selon les critères de compétence et de mérite”, poursuit le souverain, non sans préciser que “cela ne signifie évidemment pas que le gouvernement et les structures publiques ne comptent pas de compétences en leur sein.”

Une annonce qui vient confirmer une information rapportée par TelQuel en juin dernier. “Le Palais s’est déjà entretenu avec El Othmani au sujet d’un remaniement aux contours encore imprécis”, nous expliquait alors une source proche de la Primature. La même source nous confiait que plusieurs secrétaires d’Etat devraient quitter l’équipe de Saâdeddine El Othmani – dont la grande majorité ne dispose toujours pas d’arrêtés d’attributions, pourtant exigé par la loi pour définir le périmètre de chaque membre du gouvernement. Aucun nom ne filtre en revanche sur les départements de tutelle concernés par le remaniement.

Pour l’heure, aucune réunion n’a eu lieu entre les partis de la majorité. “Le chef du gouvernement, juste après la Fête du trône, est parti en Mauritanie. Il va y avoir certainement une réunion prochainement”, nous dit Mohand Laenser, secrétaire général du Mouvement populaire, qui exclut l’hypothèse selon laquelle il s’agirait d’un remaniement très large. “Le chef du gouvernement doit revoir probablement la structure du gouvernement, l’organisation, le découpage des départements et, en fonction de cela, il peut faire partir des gens. Sa Majesté n’a pas dit qu’il n’y avait de compétences au gouvernement. Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain”, poursuit le patron du parti de l’épi, qui tient une réunion du bureau politique ce vendredi autour du discours royal.

article suivant

“Monsieur Wahid” : itinéraire d'un miraculé faiseur de miracles

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.