Bilel Jkitou, bling-ring

“Le but de tout boxeur est d’être champion du monde. Atteindre le toit du monde et porter haut le drapeau du Maroc, c’est un rêve ambitieux mais réalisable.”

Par

DR

Avec deux grands frères boxeurs, Bilel Jkitou a de qui tenir. Ce pugiliste est passé professionnel après seulement six combats en amateur. Ayant pour modèles Floyd Mayweather et Andre Ward, il a grillé les étapes jusqu’à devenir champion d’Afrique ABU en 2018 à Laâyoune, puis champion WBC de la Méditerranée la même année, et, enfin, champion WBC francophone des super-welters (67-70 kg) en 2019.

“Le combat de Laâyoune était spécial car c’était à la maison; c’est l’un des plus beaux souvenirs de ma carrière”

Bilel Jkitou
“Le combat de Laâyoune était spécial car c’était à la maison; c’est l’un des plus beaux souvenirs de ma carrière. C’était trop d’émotions”, se souvient-il. Avec un bilan de 12 victoires et zéro défaite, Bilel Jkitou vise le sommet, à l’instar de Nordine Oubaali, le Franco-marocain champion du monde des poids coq WBC: “Le but de tout boxeur est d’être champion du monde. Atteindre le toit…

article suivant

Tribune : légaliser le Kif pour mieux le contrôler