Bilan annuel déprimant

Bilan annuel déprimant

Par Fatym Layachi

Ça y est, cette saison se termine enfin ! Comme tous les ans, tu as trouvé cette année particulièrement pénible. L’hiver a été trop long, le printemps pas assez joyeux, et ce début d’été un peu lourd. Ces dernières semaines au boulot ont été particulièrement longues. Tu n’as d’ailleurs pas foutu grand-chose.

Tout le monde autour de toi avait la tête ou dans le mouton, ou dans les choix de paréos. Tout le monde s’agite. Dans ta famille aussi c’est très agité, ta mère fait des dîners et ses valises, ta tante fait ouvrir sa maison à la plage, ton cousin essaie de faire du recouvrement en s’arrachant les cheveux, ta cousine ne part pas en vacances avec vous — elle va faire des stages de yoga —, et toi tu enchaînes les apéros en attendant de partir.

L’actualité est étrange aussi, ça a beau être festif, tu trouves le climat général assez anxiogène. A ton petit niveau, tu n’arrêtes pas de voir des choses très scabreuses. Tu as vu la secrétaire d’un médecin prendre un billet de 200 balles juste...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Le CCME porte plainte contre le journal espagnol "El Mundo"

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.