15 décès confirmés dans le glissement de terrain d'El Haouz

15 décès confirmés dans le glissement de terrain d'El Haouz

D'après les autorités locales, les équipes de secours ont extrait quinze corps, ensevelis sous les amas de pierres suite à l'éboulement d'un pan de montagne dans la région d'El Haouz.

Par

Ait El Hadj Mohamed / Facebook

L’effondrement d’un pan de montagne, survenu dans la vallée entre Ijoukak et Asni, dans la province de Tahnaout dans la nuit du 24 au 25, s’est avéré fatal. Citant les autorités de la région d’El Haouz, l’agence MAP rapporte que les équipes de secours ont extrait, dans la nuit de jeudi, les corps de quinze personnes, près de vingt-quatre heures après le début des interventions. Parmi eux : onze femmes, trois hommes et un enfant, indiquent les autorités locales.

Les victimes étaient à bord d’un véhicule de transport mixte enseveli sous la boue et les amas de rochers. L’éboulement est dû aux “pluies torrentielles” qui se sont abattus sur ce tronçon routier de la nationale n°7. Ces pluies ont “provoqué une hausse du niveau des cours d’eau et des ruisseaux”, selon les autorités.

Sur place, les services de sécurité et de la protection civile, ainsi que les équipes de la direction provinciale de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau ont tenté de dégager les boues et le véhicule immobilisé sous les amas rocheux, tout en sécurisant le périmètre.

Les passagers du véhicule enseveli sont partis de Casablanca mercredi, en direction d’un petit village, près de Taliouine, dans la province de Taroudant. Cité par Le Huffington Post, un membre de la délégation du ministère de la Santé de la région d’El Haouz explique qu’il n’y a donc “aucun survivant” et que les victimes sont toutes “de la même famille”. “Leurs corps ont été transférés à la morgue de Marrakech et sont, pour l’heure, en cours d’identification”, a-t-il ajouté, précisant qu’une fois identifiés, les corps seront inhumés dans le village dans lequel cette famille se rendait.

Ces localités de la province d’El Haouz restent encore difficiles d’accès. En octobre dernier déjà, les fortes précipitations avaient déjà occasionné un glissement de terrain et l’affaissement de la devanture d’un centre d’hémodialyse de la ville de Taounate. Cependant, aucune perte humaine n’avait été à déplorer. Près de 3.500 personnes périssent chaque année sur les routes marocaines.

Avec agences

article suivant

TelQuel recrute un(e) journaliste chargé(e) des réseaux sociaux

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.