A l'issue d'une AG tendue, Ahizoune rempile à la tête de l'athlétisme marocain

A l'issue d'une AG tendue, Ahizoune rempile à la tête de l'athlétisme marocain

La Fédération royale marocaine d’athlétisme a désigné le 22 juillet son président pour les quatre prochaines années. A l’issue d’un duel qui l’a opposé à l’ancienne gloire de l’athlétisme national Hicham El Guerrouj, marqué par de vives tensions lors de l’Assemblée générale, Abdeslam Ahizoune a été reconduit pour un quatrième mandat à la tête de l’instance.

Par

Hicham El Guerrouj faisant face à Abdeslam Ahizoune. Crédit: Tniouni/TelQuel

Ce 22 juillet, l’ambiance est tendue dans la salle de conférence de la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA) à Rabat. Visages fermés et sourires forcés. Deux camps se font face. L’un est composé de soutiens à la candidature du président du directoire de Maroc Télécom et président sortant de la FRMA, Abdeslam Ahizoune. L’autre rassemble les soutiens de la légende de l’athlétisme Hicham El Guerrouj, double médaillé d’or olympique.

Les deux camps se toisent. Les pro-Ahizoune affirment que Hicham El Guerrouj n’a pas les qualités requises pour diriger la FRMA. Leurs rivaux quant à eux estiment que l’athlétisme marocain doit désormais être dirigé par un “connaisseur”.

Hicham El Guerrouj s’est dans un premier temps vu refuser l’accès à la salle de conférence de la FRMA.Crédit: Tniouni/TelQuel

Hicham El Guerrouj fulmine. Car avant de faire face à celui qui doit être son concurrent du jour pour le poste de président de la FRMA, l’ancien spécialiste du demi-fond, et ses soutiens, s’étaient vus refuser l’accès à la salle de conférence où se tenait cette assemblée générale de la fédération.

Au moment de l’adoption des rapports financier et moral, le champion d’athlétisme a réclamé la parole. “Vous avez suivi cette mascarade sportive dans notre pays. Aujourd’hui, l’histoire retiendra que des personnes ont enfreint la loi. Le président de la FRMA a enfreint la loi pour laquelle tout le monde a voté en 2013. Pour moi, cette assemblée générale est une honte. Je n’ai pas à me mettre face à une personne qui a enfreint la loi”,dénonce celui qui détient toujours le record du monde du 1.500 mètres.

Une question de réforme

Hicham El Guerrouj fait ici référence au changement de statuts de la FRMA. En 2013, la Fédération a effectivement changé sa “Constitution” pour se conformer à la loi 30-09 relative à l’éducation physique et aux sports. Le texte prévoit que le passage d’un président à la tête d’une fédération sportive soit limité à deux mandats. Ce qui, a priori, exclurait Abdeslahm Ahizoune de toute candidature, lui qui a déjà occupé le poste pour trois mandats successifs.

Néanmoins, les effets du texte ne seraient pas rétroactifs. C’est en tout cas ce qu’avancent les pro-Ahizoune pour justifier que le président sortant de la FRMA puisse candidater pour ce qui constitue donc un deuxième mandat depuis l’adoption de cette réforme.

Pourtant, comme le révélait TelQuel, Abdeslam Ahizoune ne souhaitait initialement pas diriger la FRMA pour un quatrième mandat successif. C’est suite à l’“intervention” de présidents de plusieurs clubs que celui qui dirige l’athlétisme marocain depuis 2007 a fini par changer d’avis, nous confie une source au sein de la Fédération.

Face aux soutiens d’Ahizoune, El Guerrouj finit néanmoins par renoncer à briguer la présidence de la FRMA. “Je dis que je préfère me retirer, plutôt que de disputer la présidence à une personne qui ne respecte pas les lois de son pays et qui a défié tous les hommes qui y ont travaillé. Ahizoune s’est présenté aux élections de 2006 (mandat débuté en 2007, NDLR). La loi 30-09 a été votée en 2010 pour paraître au bulletin officiel en 2011. Et depuis, il est président. Donc, cette loi ne lui permet pas de se présenter à un 3e ou 4e mandat”.

Hicham El Guerrouj a fini par renoncer à sa candidature.Crédit: Tniouni/TelQuel

Suite au retrait d’El Guerrouj, l’élection d’Abdeslam Ahizoune à la tête de la FRMA vire au plébiscite. L’homme fait quasiment l’unanimité en parvenant à recueillir les votes de 43 ligues régionales, associations sportives et sociétés sportives sur 62 possibles. Seul un votant s’est abstenu, tandis que les 18 autres votants non comptabilisés étaient tout simplement absents.  

Abdeslam Ahizoune a été soutenu par une grande majorité de la FRMACrédit: Tniouni/TelQuel

A 64 ans, Abdeslam Ahizoune est ainsi porté pour un quatrième mandat successif à la tête de la FRMA. Il aura, entre autres responsabilités, la lourde tâche de permettre à l’athlétisme marocain de décrocher l’or olympique… que son adversaire du jour a été le dernier à décrocher pour le Royaume. C’était en 2004.

article suivant

Mohammed VI fait le point sur le remaniement avec El Othmani

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.