Zakaria Boualem, la CAN et les deux mulets

Zakaria Boualem, la CAN et les deux mulets

Par Réda Allali

Il n’aura échappé à personne que les exploits footballistiques de nos voisins ont été salués avec enthousiasme dans notre paisible contrée. Il y a certes quelque chose de vexant à observer ces joies par procuration. Les supporters marocains sont tellement frustrés qu’ils sont prompts à reporter leurs émois, telle est l’affreuse réalité de notre football, mais ce n’est pas notre sujet aujourd’hui.

Car, dans cette Coupe d’Afrique, les supporters marocains n’ont pas reversé leur surplus de passion sur n’importe quelle équipe: ils ont festoyé avec l’Algérie, Zakaria Boualem compris. Cafés populaires et bars huppés, tout le monde était derrière les Fennecs et leurs buts ont été salués comme les nôtres.

Facebook déborde de vidéos et de messages de fraternité entre les deux peuples, c’en est presque gênant pour des gens aussi pudiques que nous. Et du côté de la frontière terrestre – fermée -, les scènes de liesse populaire se sont multipliées, les gens ont festoyé à distance dans un moment à la fois touchant et absurde. Il n’y a rien de rationnel pour expliquer pourquoi cette manifestation subite de fraternité se déclenche...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Éliminatoires CAN 2021: Le Maroc dans le groupe E avec la Mauritanie

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.