En cas de no-deal, les étudiants médecins boycotteront les rattrapages

En cas de no-deal, les étudiants boycotteront les rattrapages

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook le 16 juillet, la Commission nationale des étudiants en médecine (CNEM) a demandé au gouvernement de “garantir les conditions nécessaires pour un dialogue sérieux”. Une dernière réunion de négociation est prévue en début de semaine prochaine.

Par

La Commission nationale des étudiants en médecine estime que “le boycott est la seule issue à l’absence d’un dialogue sérieux”. Crédit: RACHID TNIOUNI/TELQUEL

Après le boycott des cours, puis des examens, entamé depuis le 25 mars dernier par les étudiants en médecine, plusieurs rencontres ont eu lieu avec le gouvernement et se tiendront jusqu’en début de semaine prochaine.

Dans un communiqué posté sur sa page Facebook, la Commission nationale des étudiants en médecine (CNEM) explique vouloir continuer le boycott des stages et des rattrapages qui auront lieu en septembre, si la commission interministérielle chargée de dialoguer avec les étudiants ne propose aucune solution claire face au litige. Les étudiants médecins demandent également au ministère de l’Enseignement supérieur de “mettre en place les conditions nécessaires pour un dialogue sérieux”.

La CNEM en a aussi profité pour annoncer la tenue des assemblées nationales le 22 juillet.

Publiée par Commission nationale des étudiants en médecine au Maroc sur Mardi 16 juillet 2019

Publiée par Commission nationale des étudiants en médecine au Maroc sur Mardi 16 juillet 2019

Ayoub Aboubaigi, porte-parole de la CNEM Rabat, nous explique que “pour le moment, les rendez-vous avec la commission ministérielle n’ont pas donné de résultats clairs concernant les revendications. Nous attendons la troisième réunion en début de semaine prochaine. Nous espérons qu’il y aura une vraie volonté du gouvernement et du ministère de résoudre le problème et sauver l’année universitaire”.

D’après la même source, la CNEM n’écarte pas la possibilité que le boycott se poursuive : “pour le moment, il y a toujours une discussion portant sur nos points revendicatifs, mais nous n’avons encore tranché sur aucun point. Il y a eu des propositions de la part des étudiants et du ministère, mais ces dernières ne sont pas concrètes. Nous discutons toujours sur ces points. Nous sommes ouverts à la négociation, mais tant qu’il n’y aura pas d’accord, nous continuerons notre boycott, quitte à boycotter les rattrapages. Si nous arrivons en septembre sans accord trouvé, nous ferons des assemblées générales et nous déciderons ça avec les étudiants”.

L’assemblée générale de la CNEM le 22 précédera le dernier round de négociation qui aura lieu le 23 juillet prochain avec la commission interministérielle.

article suivant

Remaniement : En attendant les consultations, les partis sont déjà dans les starting-blocks

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.