Fadel Agoumi quitte la direction générale de la CGEM

Fadel Agoumi quitte la direction générale de la CGEM

En poste depuis 2012 sous le premier mandat de Miriem Bensalah, Fadel Agoumi n’est plus directeur général délégué de la Confédération générale des entreprises marocaines (CGEM), un peu plus d’un an après l’arrivée de Salaheddine Mezouar à la présidence du patronat.

Par

Fadel Agoumi Crédit: Fadel Agoumi / Linkedin - Montage : TelQuel

Fadel Agoumi, 47 ans, dirigeait la structure permanente de la CGEM, qui compte le secrétariat général et les chefs de pôle (communication et relations publiques, production, développement sectoriel et régional, relations internationales, commercial et services…).

Fidèle de Miriem Bensalah, Fadel Agoumi a annoncé son “départ de l’institution” dans un mail adressé à ses proches. Contacté par TelQuel, Fadel Agoumi confirme son “départ” de la CGEM, sans davantage en préciser les circonstances.

A la CGEM, une source affirme à TelQuel en des termes étudiés que Fadel Agoumi “a décidé de donner une nouvelle orientation à sa vie professionnelle”. Une autre source affirme en revanche qu’il “s’agit d’un départ programmé” motivé par une “incompatibilité d’humeur avec la nouvelle équipe dirigeante”.

Il y a un vrai problème de gouvernance à la CGEM. Et ce départ est un nouveau point qui s’ajoute à la gouvernance flottante actuelle, dans la lignée des scandales précédents,” résume un administrateur de la CGEM, en référence à l’affaire des cooptations du président au conseil d’administration au-delà des limites prévues par les statuts, en référence au clash Neila Tazi – Abdelilah Hifdi lors du renouvellement des instances de la CGEM à la deuxième chambre du parlement, en référence à la démission d’Ahmed Rahhou de la vice-présidence de la CGEM et plus récemment à la démission de Hammad Kassal à la tête de la commission des délais de paiement. Notre source poursuit : “Salaheddine Mezouar fuit le conflit et le rapport de force dans une maison qui exige de la verticalité. Ça ne pouvait donc pas continuer longtemps dans ce type d’ambiance avec Fadel Agoumi”.

Gestionnaire de formation, diplômé de l’ISCAE, Fadel Agoumi a entamé sa carrière à la Banque centrale populaire en 1992 avant de se tourner vers la communication. Journaliste à partir de 1998, il est passé par les hebdomadaires Le Journal et La Vie éco, dont il a été rédacteur en chef puis directeur de publication, avant d’être nommé directeur général délégué de la CGEM. Le nom de son successeur est encore inconnu.

article suivant

Les députés suggèrent un fonds pour appliquer les jugements contre l’Etat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.