Les dissensions internes au PAM portées en justice

Les dissensions internes au PAM portées en justice

Le secrétaire général du PAM Hakim Benchamach poursuit en justice Samir Goudar, président du comité préparatoire du prochain congrès national du parti. Ce dernier s’en remet à son tour à la justice pour contester son expulsion officielle du parti.

Par

© Yassine Toumi / TELQUEL

Hakim Benchamach a décidé de poursuivre en justice Samir Goudar, président du comité préparatoire du 4e congrès pour contester son élection à la tête de cette instance. La première audience du procès aura lieu le 24 juillet au tribunal de première instance de Rabat, nous apprend Samir Goudar. “Je vais assister à cette audience. J’espère que le secrétaire général en fera de même”, nous dit-il.

Le limogeage de Goudar, réputé proche d’Ahmed Akhchichine, avait d’abord été annoncé le 11 juin, puis le 30 juin, suite à la publication du rapport du comité d’éthique et d’arbitrage du parti du tracteur. Ce n’est qu’ensuite qu’il a reçu officiellement un courrier actant son expulsion du PAM.

J’ai reçu le document, il y a une dizaine de jours. Hakim Benchamach y détaille quatre raisons de mon expulsion. D’abord d’avoir semé la zizanie pendant la première réunion du comité préparatoire (le 18 mai), puis d’avoir incité en 2018 les présidents de commune PAM à boycotter une réunion du parti. On me reproche aussi l’organisation de la deuxième réunion du comité préparatoire et enfin le non-respect des décisions des instances du parti”, détaille l’ancien vice-président du bureau fédéral du PAM, récemment relevé de cette fonction par le patron du PAM. Il ajoute : “je trouve les raisons avancées par Benchamach insensées”.

Samir Goudar a décidé aujourd’hui de poursuivre à son tour le secrétaire général du parti pour “expulsion abusive”. Il affirme être le seul à avoir reçu son courrier d’expulsion.

à lire aussi

Pendant ce temps, le camp de “l’Appel de l’avenir”, qui rassemble les opposants à Benchamach, s’active en organisant des rencontres partisanes régionales. Après la rencontre de Lâayoune le 3 juin, les frondeurs ont organisé une rencontre à Marrakech avec les élus et militants du PAM de la région. Une rencontre qui a réuni “2.000 personnes” selon Samir Goudar qui était sur place aux côtés d’Ahmed Akhchichine ou encore Abdellatif Ouahbi. Une prochaine rencontre est prévue le 21 juillet à Béni-Mellal.

Lors de la réunion des frondeurs à Marrakech.Crédit: DR

Qu’en est-il de la tenue du prochain congrès du parti en septembre prochain, décision contestée par Hakim Benchamach ? “Nous continuons à travailler comme si de rien n’était. Le congrès aura bien lieu. On a déjà réservé une salle à Bouznika et on a fixé la date d’élections des congressistes pour le 1er septembreaffirme Samir Goudar.

article suivant

L'écrivain et réalisateur franco-afghan Atiq Rahimi fait son cinéma

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.