A Casablanca, un "hackathon" pour soutenir la petite enfance

A Casablanca, un "hackathon" pour soutenir la petite enfance

Le 11 juillet dans le quartier casablancais El Hank, se tenait un "hackathon" organisé par l'Initiative nationale pour le développement humain. L'objectif: sensibiliser la population sur les enjeux de la petite enfance en amont des assises nationales de développement humain en septembre 2019.

Par

Photo d'illustration Crédit: AFP PHOTO / ERIC CABANIS

Casablanca, quartier El Hank. Ce 11 juillet l’Initiative pour le développement humain organise un hackathon consacré aux enjeux de la petite enfance. Si l’évènement organisé à l’Association de gestion du centre de formation et d’animation du tissu associatif est présenté comme un « hackathon », le nom est néanmoins trompeur. Ici pas d’ordinateurs, pas d’ateliers de coding mais des discussions et des échanges d’idées.

C’est suite à une campagne menée par l’INDH sur ses réseaux sociaux que les participants à ce hackathon casablancais se sont rassemblés. Casablanca ne constitue qu’une des douze étapes de ce grand concours d’idée auquel les citoyens des 12 régions du Royaume sont invités à participer depuis le 9 juillet et jusqu’au 9 août prochain. « Les participants viennent purement par intérêt. Lors de ce hackathon, ils ont 48 heures pour identifier une idée ou faire naître un projet » nous explique un responsable du projet.

À terme, « les participants doivent devenir des ambassadeurs de la petite enfance, et mener des actions de sensibilisation et de motivation à travers des entreprises sociales innovantes » alors que doivent se tenir les assises nationales du développement humain les 18 et 19 septembre prochains.

Certains participants comme Zineb, se sentent déjà investis d’une mission. « La petite enfance est une étape critique dans le développement émotionnel et la construction de l’individu. Si l’on investit du temps et des moyens pour améliorer cette étape de la vie cela nous permettra de construire des citoyens équilibrés et stables » explique cette auto-entrepreneuse dont le projet vise à améliorer la santé des mères et des enfants issus de milieux défavorisés. « Cela fait plus de 24 heures que l’on travaille sur le sujet. Chaque participant y va de son conseil » décrit la participante.

Dans la salle de présentation, chaque projet est présenté devant une audience. Pour ce hackathon, les thématiques retenues sont celles de la « santé des mères et des enfants », la « nutrition », l’ « éducation préscolaire », la « stimulation précoce » et l’« éducation parentale ». Un encadrement et des formations accélérées dans le marketing, la commercialisation et le financement sont également dispensés durant ce hackathon.

À l’issue du concours, les groupes ayant conçu les trois projets les plus méritants se verront remettre des prix allant de 5 000 à 15 000 dirhams devant servir à la concrétisation de leurs idées. Le groupe ayant remporté ce hackathon décrochera, lui, un ticket pour une finale nationale du concours qui aura lieu lors des Assises du développement humain.

 

 

article suivant

Abdelmajid Hankari: "La mobilisation des terres soulaliyates n'est qu'une partie d'un grand chantier"

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.