Festival Timitar: La sono mondiale d’Agadir

La région Souss Massa accueillait, du 3 au 6 juillet, le 16e “Timitar, signes et cultures”. Trois scènes pour près d’un million trois cent mille festivaliers. Une fierté pour la région et les organisateurs. Un foisonnement de sons, une programmation élégante et des choses à consolider.

Par

La place Al Amal a ouvert ses bras aux Maliens Tinariwen. Le public a répondu présent en masse. Crédit: DR

Généralement, les artistes amazighs s’expriment entre eux. A Timitar, ils se mêlent conceptuellement à l’Autre, scrutant l’universel, caressant l’universalité. Le thème nodal de l’évènement ne cesse de le répandre : “Les artistes amazighs accueillent les musiques du monde”. Ils donnent chaque soir le la à ce qui n’est pas censé leur faire rencontrer leurs invités. C’est dans l’espace que ceci est, finalement, conjugué. Brahim El Mazned, directeur artistique du festival, trouve ses mots : “Timitar n’est pas uniquement le rendez-vous annuel du chant amazigh. Il est aussi l’occasion de découvrir d’autres esthétiques musicales. Pour cette édition, nous avons programmé beaucoup d’artistes du terroir qui témoignent de la richesse musicale traditionnelle et moderne du Maroc. Une place particulière a été réservée aux Rwayess qui continuent à perpétuer leur beau répertoire. Chaque soir, un groupe d’Ahwach…

article suivant

L'artiste marocain Abdeladim Chennaoui n'est plus