“Va cuisiner”: L'animateur vedette de Radio Mars récidive dans la misogynie

“Va cuisiner”: L'animateur vedette de Radio Mars récidive dans la misogynie

En direct à l'antenne, l'animateur vedette de Radio Mars, Adil El Omari, a suggéré hier à une auditrice de “s'occuper de sa cuisine” plutôt que de parler de l'équipe nationale. Si l'un des actionnaires de la radio s'est excusé, l'animateur, lui, tente de justifier ses propos qui ont choqué la toile. 

Par

Adil El Omari au micro de Radio Mars. Crédit: Capture YouTube

Va cuisiner, éloigne-toi de l’équipe nationale et occupe-toi de tes affaires. Va regarder Choumicha ou un truc du genre, éloigne-toi de nous. Que tu l’encourages ou pas, tu crois que le Mountakhab sera touché ? Choumicha ou des émissions de cuisine, éloigne-toi du foot et laisse-le aux personnes qui s’y connaissent”. Ces propos ont été prononcés en direct dans l’émission “Olama dial Mars” de jeudi par l’animateur vedette de Radio Mars, Adil El Omari, en réponse au SMS d’une auditrice.

Sur le coup, les consultants de l’émission également en studio ont préféré en rire. Mais quelques heures plus tard, Twitter s’est enflammé. Plusieurs internautes ont réclamé la suspension du journaliste qui n’en est pas à son premier dérapage du genre. En effet, au mois de mai dernier, l’animateur avait fait une remarque similaire à une auditrice qui souhaitait intervenir lors d’un débat.

Depuis l’incident, plusieurs voix se sont élevées sur les réseaux sociaux pour demander une intervention de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), et réclamer aux actionnaires de la radio la suspension d’Adil El Omari.

Ce matin, l’un des actionnaires de la radio a présenté ses excuses à “toutes les femmes marocaines qui se sont senties visées ou blessées”, par les propos d’Adil El Omari. “Adil ne voulait pas blesser, on le verra tout à l’heure, on lui en parlera. C’est inexcusable, mais il ne faut pas oublier qu’Adil passe par une période difficile, sa femme sort d’une grossesse compliquée. Mais Adil n’a rien contre les femmes, il a même encadré de jeunes femmes journalistes après leur recrutement”, a affirmé Lino Bacco dans l’émission Mars Attack.

Quant à Adil El Omari, il a présenté son émission comme à l’accoutumée ce matin. Interpellé par des auditeurs sur ses propos de la veille, il s’est défendu en révélant le contenu du SMS qu’il avait reçu de l’auditrice. L’animateur a tenté de justifier sa réponse en révélant que dans son message, qu’il n’avait pas lu à l’antenne, l’auditrice, Meryem, espérait l’élimination de l’équipe nationale. Or, selon lui, “rien n’est au-dessus de l’équipe nationale”.

Elle espérait que le Maroc perde. Que vouliez-vous que je lui dise?! Personne n’est parfait, quand je fais une erreur je m’excuse. Il n’y a pas de mal à ça”, a déclaré l’animateur. Et d’ajouter : “Ce que j’ai dit n’a aucun rapport avec ce qui circule sur les réseaux depuis hier. Je n’ai rien contre les femmes”.

Chez Radio Mars, on ne badine pas avec le patriotisme sportif. Les consultants Fadel Abdelaoui et Xavier Sanchez ont été suspendus fin mai, accusés d’“atteinte à l’image du pays”. En cause, des commentaires postés par ces derniers sur les réseaux sociaux où ils critiquaient  la désignation du Gambien Bakakry Gassama pour arbitrer le match retour de la finale de la Ligue des champions africaine qui devait opposer le Wydad de Casablanca (WAC) et l’Espérance sportive de Tunis (EST), le 31 mai à Tunis.

article suivant

Sur le banc des accusés, Lekjaa se dit “prêt à partir” dès septembre

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.