PAM, la débâcle sans fin

Le fossé se creuse entre le clan de Hakim Benchamach 
et celui de l’Appel à l’avenir. Une situation qui menace d’implosion la deuxième force politique du pays.

Par

Limogeages, expulsions... Hakim Benchamach inonde le site de son parti de communiqués invraisemblables. Crédit: MAP

Au parti du tracteur, les fins de semaine se suivent et se ressemblent. Droit dans ses bottes et ne reculant devant rien, Hakim Benchamach inonde le site officiel de son parti de communiqués aussi invraisemblables les uns que les autres. Chaque semaine, il est question d’expulsions, de limogeages… Le secrétaire général du PAM ne déroge pas à sa tradition le 30 juin, en chargeant à nouveau ses adversaires, le camp de l’Appel à l’avenir. La veille, le bureau fédéral s’est réuni pour passer en revue le rapport du comité d’éthique et d’arbitrage, relatif à l’élection contestée de Samir Goudar à la tête du comité préparatoire du 4e congrès du PAM. Daté du 27 juin, ce rapport a relevé “de nombreuses violations organisationnelles, légales et éthiques” lors de cette élection, mais aussi “l’absence de conditions saines et objectives”. Et d’ajouter à la liste “l’illégalité de la poursuite de la réunion (du 18 mai, ndlr)…

article suivant

Réouverture des cafés et restaurants dès vendredi 29 mai