Grignotés par les Ecureuils, les Lions rentrent à la maison

Grignotés par les Ecureuils, les Lions rentrent à la maison

Annoncés parmi les grands favoris de la compétition, les Lions de l'Atlas sortent tête basse des huitièmes de finale de la CAN 2019 après une défaite surprenante, aux tirs aux buts face au Bénin (4-1 tab). Les deux équipes étaient arrivées 1-1 au bout du temps réglementaire et des prolongations.

Par

DR

Coup de tonnerre au Caire. Les Lions de l’Atlas sont éliminés dès les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Les hommes de Renard sortent par la petite porte alors qu’ils étaient annoncés favoris contre le Bénin, qualifiés en tant que meilleur 3e du groupe F. La loterie des tirs aux buts a souri aux Écureuils, méritants, qui ont cru en leurs chances de qualification.

La revanche de Dessuyer

Éliminé de la CAN 2017 par Hervé Renard et les Lions de l’Atlas alors qu’il était à la tête de la Côte d’Ivoire, Michel Dessuyer a pris sa revanche ce vendredi 5 juillet au Caire. En dressant un bloc de 11 joueurs face aux attaques des Lions, le technicien français a su “limiter la casse” durant la première période, profitant du manque de précision des attaquants marocains.

Prévisibles, les Lions de l’Atlas n’ont pas su faire la différence tout au long du match. Surpris par la discipline tactique des Écureuils du Bénin, ils ont buté sur une défense solide et un gardien inspiré. Après une première période compliquée, tout le monde s’attendait à une réaction des Lions. C’est raté, et c’est finalement le Bénin qui surprend la défense du Maroc sur corner pour ouvrir la marque à la 53e minute de jeu.

Panique chez les Lions, Renard procède à des changements et fait sortir Belhanda pour Sofiane Boufal et Nabil Dirar pour Noussair Mazraoui. Deux changements qui ont fait du bien, puisque l’équipe nationale a repris l’ascendant sur l’adversaire durant les 30 dernières minutes du match. Sans réussir, néanmoins, à faire trembler leurs adversaires.

Les Lions ont du attendre une erreur d’appréciation du défenseur béninois pour égaliser par le biais de Youssef En-Nesyri à la 75e. Durant les 15 minutes qui ont précédé le coup de sifflet final, les coéquipiers de Hakim Ziyech n’ont pas reussi à trouver la solution. Il a fallu attendre la 4e minute du temps additionnel pour qu’Achraf Hakimi provoque un penalty… finalement manqué par la star de l’Ajax, qui touche le poteau.

Déception et modeste réaction

Après son penalty manqué, Hakim Ziyech n’est plus revenu dans le match. La réaction du reste des Lions n’a pas non plus été à la hauteur des attentes. Timides balle aux pieds et très peu inspirés, les Lions de l’Atlas n’ont pas pu repousser leurs limites durant les prolongations.

Souvent esseulé, Sofiane Boufal a essayé de faire la différence, en vain, puisque toutes ses actions bien entamées ont manqué de précision au moment du dernier geste. Le sélectionneur béninois, conscient des doutes de son adversaire, a fait entrer des attaquants pour le forcer à reculer.

Au bout de l’ennui, l’arbitre siffle la fin du match pour envoyer les deux équipes à la loterie des tirs au but. Oussama Idrissi s’élance et marque pour répondre au premier tir au but marqué par les Béninois. Le jeune joueur de l’AZ Alkmaar sera le seul Lion à réussir à transformer son penalty. Les deux tireurs qui ont suivi, Boufal et En-Nesyri ont manqué leurs tirs au but. Le Bénin réussi à transformer tous ses penaltys face à Yassine Bounou.

Le Bénin n’aura pas démérité. Les Lions, arrivés en quart de finale en 2017, sortent de la CAN 2019 avant d’atteindre le même stade de la compétition. Un terrible échec pour cette génération de joueurs, dont la plupart jouaient probablement leur dernière Coupe d’Afrique des nations. La tête en quart de finale avant le coup d’envoi, les Lions reviennent finalement à la maison, tête basse et sans les honneurs.

 

article suivant

500.000 dirhams en devises pour booster les startups

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.